L’institut français de Dakar rend hommage à Djibril Diop Mambety, le 18 juillet 1L’Institut français de Dakar va rendre hommage au cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety, mercredi, à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition en 1998, annonce-t-il dans un communiqué.

A cette occasion, il est prévu deux séances de projection de films, « l’une à 16 heures et l’autre à 18 heures 30 à la salle cinéma’’ de l’Institut français de Dakar, précise le communiqué.

La commémoration du vingtième anniversaire de la disparition du réalisateur du long métrage « Touki Bouki » (1973) va enregistrer la participation de la journaliste française à la retraite Catherine Ruelle, ex-animatrice de l’émission « Cinéma d’aujourd’hui, cinéma sans frontières » sur Radio France Internationale (RFI),

Il est aussi annoncé la présence du fils de Djibril Diop Mambety, Teemour Diop Mambety, et du réalisateur sénégalais Pape Madièye Mbaye.

Selon le communiqué, « deux autres séances d’hommage sont prévues le vendredi 20 juillet à 18 heures et 20 heures 30 et le 27 courant à 20h30 à l’Institut français de Dakar ».

Djibril Diop Mambéty, comédien à ses débuts, avant de devenir scénariste et réalisateur, est ’’un peu moins connu que son compatriote Sembène Ousmane », mais « il est cependant l’un des cinéastes africains les plus marquants de sa génération », lit-on dans sa biographie.

Sa filmographie est riche de longs métrages dont « Touki Bouki » (1973), classé en mai dernier « meilleur film africain de l’histoire » par des critiques internationaux, et « Hyènes » (1992).

Né le 23 janvier 1945 à Colobane (Sénégal), Djibril Diop Mambety s’est surtout illustré par ses courts métrages, avec « Contras’City » (1968), « Badou Boy » (1970), « Le Décaméron » (1972), « Parlons Grande-mère » (1989), « Le Franc » (1994), « La petite vendeuse de Soleil » (1999).

L’affiche de son chef-d’œuvre « Touki Bouki », a inspiré le couple de stars américain Beyoncé et Jay-Z juchés sur une moto avec des cornes de zébu pour l’affiche de leur tournée « On the Run », en mars dernier.

Wasis Diop, le frère musicien de Djibril Diop Mambety, s’est illustré par ses musiques de films dans certaines des réalisations de son aîné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here