Verbatim à Liu Xiaoming ,ambassadeur de Chine à Londres, confronté à des images de Ouïgours maltraités

0
22

Liu Xiaoming confronté aux images Ouïgours maltraités 100%. Une séquence montrant des membres de cette minorité musulmane agenouillés et attachés a été diffusée dimanche 19 juillet par la BBC. Le diplomate, invité pour parler du dossier Huawei, a paru désarçonné.

“Êtes-vous déjà allé au Xinjiang ?

C’est considéré comme le plus bel endroit de Chine.”

Liu Xiaoming
AMBASSADEUR DE CHINE AU ROYAUME-UNI

“Des centaines d’hommes sont assis en rang, attachés, les yeux bandés, décrit The Times. Un par un, ils sont ensuite mis debout et menés vers des trains.”

La vidéo, tournée par un drone en août 2019, montrerait le déplacement forcé de membres de la minorité ouïgoure. Un document rarissime “tant la mainmise de Pékin sur la province du Xinjiang, où vit cette ethnie musulmane opprimée, est importante”.

Postée initialement sur les réseaux sociaux à l’automne dernier, et authentifiée dans la foulée par les services de renseignements occidentaux, la séquence a refait surface ces dernières semaines.

Au point de devenir virale et d’être diffusée devant l’ambassadeur de Chine à Londres, lors d’une interview accordée à BBC One dimanche 19 juillet. “Un moment de télévision frappant”, juge The Spectator.

Venu en plateau pour évoquer l’exclusion de Huawei du réseau 5G britannique, décidée la semaine dernière par le Premier ministre Boris Johnson, le diplomate a paru “visiblement déconcerté”, poursuit l’hebdomadaire conservateur.

Son service de presse aurait quand même dû se douter que le sujet serait abordé.”

Liu Xiaoming confronté aux images Ouïgours maltraités 100%

Liu Xiaoming a donc commencé par vanter la beauté de la région en question, avant d’expliquer qu’il s’agissait “sans doute d’un transfert de prisonniers, comme il en existe dans n’importe quel pays”. Puis de remettre en question l’origine des images.

À LIRE AUSSI Entretien. Ouïgours en Chine : “Regarde autour de toi et vois comment ils nous traitent”

Dernier argument : à en croire l’ambassadeur, “le nombre de Ouïgours est passé de 5 millions à 11 millions en quarante ans au Xinjiang. On nous parle de nettoyage ethnique, mais la population a doublé”.

Certes, a répondu le journaliste de la BBC, Andrew Marr, mais “pourtant, selon les chiffres officiels chinois, la croissance de la population de cette ethnie a ralenti de 84 % entre 2015 et 2018”.

“Ce n’est pas vrai”, a réfuté l’ambassadeur. Pour lui, “les Ouïgours vivent en harmonie avec les autres ethnies du Xinjiang”.

Ces démentis en bloc sont tout sauf surprenants, constate The Times.

“Le gouvernement chinois s’est défendu à de nombreuses reprises de toute maltraitance vis-à-vis des musulmans de la région du Xinjiang, en dépit des preuves du placement de 1 million de personnes dans des camps de rééducation et de la stérilisation des femmes.”

Laisser un commentaire