Le débat  sur le parrainage a vécu, ce mercredi 18 avril 2018, à la RTS. Mais il n’est visiblement pas du goût des membres du front démocratique et social de résistance nationale. Dans un communiqué, s’est derniers s’en prennent à la RTS et la qualifie de « instrument de propagande au service de la stratégie de désinformation et de manipulation de l’opinion mise en place par l’Etat-Parti APR/BBY ». Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué.

A lire aussi: L’assemblée nationale brûle sur la question du débat autour du parrainage !

COMMUNIQUE DE PRESSE

La RTS vient de s’illustrer encore une fois comme un servile instrument de propagande au service de la stratégie de désinformation et de manipulation de l’opinion mise en place par l’Etat-Parti APR/BBY.

Elle a en effet décidé d’offrir son plateau à deux ministres de Macky Sall, ceux en charge de la justice et de l’intérieur, afin de réciter leur tissu de contre-vérités et d’amalgames sur leur prétendu parrainage anticonstitutionnel, pernicieusement conçu et orienté en vue d’un passage en force vers un hypothétique second mandat.

Cette radiotélévision n’hésite jamais à confondre Etat et parti au pouvoir, oubliant qu’elle est avant tout un organe de service public, vivant grâce à l’argent de l’ensemble des contribuables sénégalais.

Où ont-ils relégué le souci de l’équilibre dans le traitement et la diffusion de l’information, les principes de l’éthique et de la déontologie professionnelle ?

A lire aussi: Loi sur le parrainage : Non à une démocratie au rabais ! (Par Ngouda Fall Kane)

Consciente de sa perte d’audience dans le cœur et l’esprit des citoyens sénégalais, la RTS, nous apprend on, s’est entendue avec des médias privés pour relayer ce monologue des ministres de Macky Sall, au moment où ce dernier, après avoir allumé le feu, a préféré aller contempler le spectacle, au loin sur les bords de la Seine en France !

Citoyennes et citoyens du Sénégal, tournons résolument le dos aux manœuvres des DG, ministres, députés, autres marionnettes et médias de désinformation du maquis, prenons nous- mêmes en charge notre propre destin, dans l’intérêt supérieur des générations d’aujourd’hui et de demain.

Le coup d’Etat constitutionnel ne passera pas. Tous et toutes en masse au rassemblement du 19 Avril devant l’Assemblée nationale, dans la démocratie et la paix civile !

Fait à Dakar le 18 avril 2019
La conférence des leaders

Laisser un commentaire