Manifestation de militants de Sud Rail contre la réforme de la SNCF Gare de Lyon à Paris, le 12 mars 2018

0
364
Dette de SNCF réseau
Dette de SNCF réseau

SUD Rail (le troisième syndicat) souhaite « une grève reconductible et dure face à un gouvernement dur et inflexible ». Le projet de loi « montre bien qu’on n’est pas dans une concertation, mais dans une explication de texte. Le gouvernement veut passer en force, sans écouter les organisations syndicales », a dénoncé son porte-parole Erik Meyer.

– calendrier d’appel à la grève –

« On va droit dans le mur », a estimé Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots (quatrième syndicat).

« Les réunions de la concertation sont stériles. On va réellement vers une mobilisation des cheminots. »

Les garanties apportées mercredi par la ministre des Transports Elisabeth Borne ne semblent pas calmer les esprits. « Le pacte social de l’entreprise SNCF (….) restera nécessairement un pacte social de haut niveau« , a-t-elle assuré au sortir du conseil des ministres.

Jeudi matin sur France Inter, la ministre a appelé de nouveau au dialogue, estimant qu’il y avait « beaucoup de sujets qui doivent faire l’objet d’une concertation ».

Le ministre des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a de son côté estimé que le risque de grève à la SNCF ne devait pas empêcher de réformer l’entreprise publique, regrettant que les gouvernements précédents aient reculé « par peur des manifestations ».

Lors de la réunion intersyndicale prévue jeudi soir, SUD Rail proposera « de déposer le plus rapidement possible un préavis de grève unitaire et reconductible » aux trois autres syndicats représentatifs du groupe, la CGT Cheminots (premier syndicat), l’Unsa et la CFDT.

Jeudi soir, « l’objectif est clairement pour nous de sortir avec une date » de démarrage d’une grève, a indiqué M. Meyer. « On va certainement définir un calendrier d’appel à la grève », a renchéri M. Aubert.

La CGT Cheminots avait indiqué mardi soir, à la sortie d’une rencontre avec le Premier ministre, Édouard Philippe, que l’intersyndicale pourrait décider « une grève reconductible par période de 24 heures ou sous une autre forme ».

Les syndicats ont déjà au programme une manifestation nationale des cheminots, le 22 mars à Paris, à l’initiative de la CGT, rejointe ensuite par les trois autres syndicats représentatifs et par FO (cinquième syndicat).

SUD Rail a déjà déposé seul un préavis de grève (du 21 mars à 20H00 au 23 mars à 08H00) pour « permettre aux cheminots de participer » à cette manifestation. La CGT prévoit aussi des préavis de grève locaux.

A lire aussi: La grève à la SNCF suspendue à la décision des syndicats

Laisser un commentaire