Covid-19 le Maroc prendra possession en décembre de 10 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm
Covid-19 le Maroc prendra possession en décembre de 10 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm

Covid-19 : le Maroc prendra possession en décembre de 10 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. A raison de deux doses par personne dans un intervalle de 21 jours, le Maroc envisage de vacciner 5 millions de Marocains considérés comme prioritaires.

Une première commande du vaccin fabriqué par le laboratoire chinois Sinopharm sera livrée au Maroc durant le mois de décembre 2020, révèle la presse marocaine. Grâce à ce premier lot, le royaume pourrait entamer dès la fin de l’année une première campagne de vaccination.

Ce vaccin est considéré l’un des plus avancés des 200 projets de recherche de vaccin lancés dans le monde. Première touchée par le virus, la Chine avait pu identifier et séquencer le génome du virus avec quelques mois d’avance.

Maroc prendra possession en décembre de 10 millions de doses anti-Covid-19… 1

Ce vaccin aurait d’ores et déjà été administré à plus d’un million de Chinois, bien qu’il ne soit encore qu’à la phase III de son expérimentation.

A lire aussi  Maroc vs Sénégal ce 09 octobre 2020 : Aperçu  – Prédiction

A ce stade, selon les chercheurs chinois, ce vaccin qui fait l’objet d’essais cliniques dans une dizaine de pays (Brésil, Argentine, Egypte…), semble efficace en permettant une réponse forte contre le virus.

« Aucun effet indésirable grave n’a été signalé, a assuré un haut responsable chinois dans le journal Les Echos, hormis des effets secondaires mineurs comme une petite fièvre temporaire. »

600 volontaires vaccinés

D’ici le 15 novembre, le Maroc recevra les résultats des essais cliniques réalisés sur 600 volontaires marocains, suivis dans les CHU de Rabat et de Casablanca, et pourra prendre une décision définitive.

Rappel à Dieu du Khalife de Médina Baye Le roi du Maroc parle de perte d’une éminente personnalité soufie
Rappel à Dieu du Khalife de Médina Baye Le roi du Maroc parle de perte d’une éminente personnalité soufie

Seront prioritaires pour cette vague inaugurale, les personnels de santé et de sécurité, les personnes de plus de 65 ans, celles atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes, de même que les fonctionnaires et les personnels des transports en commun, précise les autorités marocaines.

Avec 3 506 décès dont 61 pour la seule journée du 28 octobre, le royaume chérifien est particulièrement impacté par l’épidémie et ses graves conséquence économiques.

Maroc veut fabriquer le vaccin

Le Maroc, qui a une industrie du médicament, compte pouvoir fabriquer lui-même le vaccin après avoir reçu les autorisations et les technologies nécessaires de la part des scientifiques chinois, avant une possible exportation vers le reste du continent africain.

Des discussions sont en cours avec trois autres laboratoires, a précisé le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani. Le Maroc a également conclu un accord avec le laboratoire Astra Zénéca et serait en négociation avec les laboratoires Pfizer, Johnson&Johnson et Casina Pio pour atteindre la quantité suffisante pour tout le royaume.

Selon les autorités marocaines, la vaccination sera facultative, mais le ministère de la Santé lancera une campagne de sensibilisation pour montrer son importance dans la prévention de l’épidémie.

Laisser un commentaire