Equatorial Guinea 0 – 1 Côte d’Ivoire : Max-Alain Gradel donne la victoire à la Côte d’Ivoire

0
2

Max-Alain Gradel donne la victoire à la Côte d’Ivoire. Le souvenir du revers fatal essuyé face au Cameroun (1-0) à Japoma lors des qualifications de la coupe du monde a certainement hanté l’entame de la compétition des Éléphants sur ce même stade. Bien que victorieuse 1-0 face à une Guinée Équatoriale qui a manqué cruellement de réalisme, la Côte d’Ivoire n’a pas rassuré.

Groupe E – 12 janvier 2022
Stade de Japoma,
Equatorial Guinea 0 – 1 Côte d’Ivoire
Coup d’envoi des matches en heure locale

Max-Alain Gradel donne la victoire à la Côte d’Ivoire

À peine le coup d’envoi donné par le central de la partie que les Ivoiriens se mettent rapidement en évidence dès la 5e minute.

Après une récupération du ballon dans l’axe du camp adverse, les Eléphants se projettent vite vers la surface de réparation.

La défense repousse mal le danger et Max Gradel expédie une frappe de 20 mètres dans la lucarne qui trompe facilement Sa Punga.

Eléphants se projettent vite vers la surface de réparation
Eléphants se projettent vite vers la surface de réparation

Un but qui va installer la sérénité dans le camp des Eléphants qui font montre de leur supériorité technique bien amenés par leurs ailiers Gradel et Cornet pour solliciter Haller au centre.

À la 23e minute, Konan s’offre un petit festival sur la gauche, Il percute et tente de dribbler la défense à lui tout seul. Sa dernière passe en retrait est finalement interceptée par le gardien.

Face à la domination ivoirienne, les Equato-guinéens se montrent toutefois combatifs en défense et résistent devant leur surface.

Sur le corner obtenu à la 29e minute, le centre de Pablo Ganet met en mal la défense ivoirienne qui tremble mais Saul Coco ne cadre pas sa reprise sur la gauche de la zone de vérité.

Nzalang Nacional qui va se voir refuser un penalty à la 40e minute

Nzalang Nacional qui va se voir refuser un penalty à la 40e minute
Nzalang Nacional qui va se voir refuser un penalty à la 40e minute

La première période va s’achever sur une dominance du Nzalang Nacional qui va se voir refuser un penalty à la 40e minute.

À l’image de la fin de la première période, les Equato-guinéens se jettent à l’abordage à la deuxième période et obtiennent une double occasion dangereuse. Tout d’abord à la 49e minute, Hanza est trouvé dans la surface dans le dos d’Habib Maïga, mais son tir de la tête n’est pas assez assuré.

64e minute, Nsue manque la balle d’égalisation !

Puis une minute plus tard, Basilio Ndong centre devant le but de Badra Sangaré, Deli écarte le danger, juste devant Nsue.

Le ballon revient sur Machin, qui décale Salvador; la frappe du joueur de Fuenlabrada est dévissée, et fuit le cadre du but de Sangaré.

À la 64e minute, Nsue manque la balle d’égalisation ! Parti en profondeur, le capitaine équato-guinéen tente d’ouvrir son pied mais bute sur Badra Ali Sangaré.

Max-Alain Gradel donne la victoire à la Côte d'Ivoire
Max-Alain Gradel donne la victoire à la Côte d’Ivoire

Patrice Beaumelle opte pour un changement tactique, Franck Kessié, Maxwel Cornet et le buteur Max-Alain Gradel laissent leur place à Serey Dié, Wilfried Zaha et Nicolas Pépé, ce qui permet aux Ivoiriens de remettre tout de même le pied sur le ballon, à l’instar de la frappe d’Ibrahim Sangare vers le coin inférieur gauche du but depuis l’intérieur de la surface, mais la parade de Manuel Sapunga détourne le ballon en corner.

Les trois minutes du temps additionnel ne changeront rien au marquoir, la Côte d’Ivoire débutant la compétition par une courte victoire.

Une victoire qui permet à la Côte d’Ivoire de prendre la tête de la poule E avec 3 points, devant le tenant du titre l’Algérie 1 point.

Jean Michaël Seri, Homme du Match :

‘’Beaucoup de joueurs auraient pu mériter ce soir cette distinction, mais comme c’est moi, je le prends, c’est mérité. Au sujet du match, il faut retenir la victoire et concernant la compétition, nous sommes arrivés avec beaucoup de motivation, les événements tristes doivent décupler cette envie de bien faire. Nous avons eu à cœur de faire plaisir à nos deux amis qui vivent des moments difficiles’’.

Patrick Beaumelle, sélectionneur de la Côte d’Ivoire :

‘’Nous allons retenir la victoire à la fin de cette rencontre. La Sierra Leone nous a fait souffrir et je ne suis pas du tout surpris même si notre adversaire reste nous-mêmes. Si nous apprenons à jouer simple, rien de bien fâcheux ne saurait nous arriver. J’ai bien aimé les 15 premières minutes avec de la fluidité, de la simplicité et le collectif mis en avant. Nous n’avons pas continué à jouer ainsi, cela a permis à notre adversaire d’y croire et de déployer son jeu. Ce fut difficile mais nous allons retenir la victoire et cette poule sera difficile jusqu’au bout, la Sierra Leone et la Guinée Equatoriale ne sont pas des faire-valoir, elles méritent leur qualification à cette compétition’’.

Nopo Casto, entraîneur adjoint Guinée Equatoriale :

’’Félicitations à la Côte d’Ivoire pour sa victoire mais sur l’ensemble de la partie, nous méritons mieux, nous avons bien joué avec de franches occasions. Nous n’avons pas réussi à les concrétiser. Maintenant, il faut commencer le travail dès demain pour corriger les erreurs commises avec de venir avec plus de certitudes contre l’Algérie dimanche. Comme la Côte d’Ivoire, cette équipe algérienne fait partie des favoris mais nous avons les moyens d’aller chercher la victoire. Un match ne ressemblant jamais à un autre’’.

A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here