L’attaquant sénégalais de Rennes Mbaye Niang, un temps annoncé proche de signer en faveur de Marseille (élite française), doit s’adapter à sa nouvelle situation dans le club breton où il devait finalement rester et dont il était devenu un des joueurs majeurs.

Arrivé en provenance de Torino (Italie) sous forme de prêt avec beaucoup de réserves, l’attaquant sénégalais a réussi à renverser les choses en sa faveur sur et en dehors du terrain.

A lire aussi  CAN 2019: Mbaye Niang, l’histoire contrariée d’un buteur

En deux saisons, Niang est devenu l’atout offensif numéro 1 de Rennes qui a réussi de beaux parcours en Ligue 1 et en Europa League, avec respectivement 12 et 10 buts en championnat.

En sus d’un parcours respectable en compétitions européennes, Mbaye Niang a largement contribué aux bons résultats de son club, qui a remporté la Coupe de France en 2019 et s’est qualifié en Ligue des champions 2020, avec la 3-ème place de son équipe suite à la saison écourtée à cause de la pandémie du Covid-19.

Avant ce retour au premier plan, Niang semblait s’être perdu en route, lui qui avait été présenté comme un nouveau phénomène du football français. Il avait joué son premier match à un peu plus de 16 ans, une précocité qui a amené les observateurs à lui prédire belle une carrière.

Transféré du SM Caen (France) au Milan AC (Italie) en 2012, l’attaquant sénégalais n’a jamais réussi à franchir les paliers escomptés en dépit des nombreux prêts dans des clubs en Italie (Genoa, Italie), en France (Montpellier) et en Angleterre (Watford).

En 2018, l’ancien directeur sportif de Rennes, Olivier Letang, lui a tendu la main pour qu’il puisse se retrouver. Un prêt devenu une véritable réussite puisqu’en plus de retrouver la joie et de retrouver une certaine régularité au haut niveau en France, il s’est aussi en remis en selle avec l’équipe nationale du Sénégal en relançant sa carrière internationale écourtée avec les Bleuets (équipe de France Espoir).

Mbaye Niang doit se préparer

Après avoir fait languir les différents coachs de la Tanière alors qu’il avait joué avec les sélections de jeunes en France, Mbaye Niang accepte de franchir le Rubicon avec Aliou Cissé, une décision qui lui a permis de jouer la Coupe du monde 2018 avec les Lions.

Mais le départ de Rennes de son mentor, Olivier Létang en février dernier sur fond de conflit avec l’entraîneur Julien Stéphan, a créé une césure entre l’attaquant sénégalais et le club breton.

Et sa sortie médiatique au Canal Foot Club, l’un des magazines télévisuels français les plus suivis en France, quand il déclarait son amour pour l’OM en mai dernier, a finalement fini par le présenter pour un futur sociétaire du club phocéen.

Des ambitions contrariées par les problèmes financiers de l’OM et par la dernière interview du coach de l’OM, André Villa-Boas, qui a mis fin à toute possibilité pour les deux parties de se rejoindre pour cette saison.

Le 22 juillet dernier, le technicien portugais, dans un entretien avec le quotidien marseillais La Provence, indiquait au sujet de Mbaye Niang : « Son profil est intéressant, mais d’une part on n’a pas d’argent et d’autre part, on n’a pas mis son nom dans notre liste de joueurs à acheter ».

A lire aussi  Mbaye Niang pisté au Qatar (Média)

« J’ai fait savoir à l’entourage du joueur qu’on n’est pas sur lui, on n’a pas fait d’offre », a expliqué Villas Boas, confirmant ainsi les propos des dirigeants rennais informant n’avoir jamais reçu d’offres concrète de l’OM.

En décrétant la fin de ce feuilleton, l’entraîneur de l’OM donne la possibilité à l’attaquant sénégalais de se concentrer sur son club où il a tenté de regagner la confiance de ses coéquipiers et des supporters sans compter le coach, Julien Stéphan.

Laisser un commentaire