Mieux communiquer est un art de la rhétorique qui s’apprend. Les problèmes de communication ou de « non-communication » sont souvent abordés durant les coachings.

Nous sommes tous un jour ou l’autre, parfois quotidiennement, confrontés à cette problématique.

Je vous invite à découvrir dans cette article des informations sur la façon dont nous communiquons chaque jour et quelques astuces pour aboutir à une communication positive !

Le saviez-vous ?

Lorsque vous communiquez avec une autre personne il n’y a pas seulement la parole qui rentre en jeu !

Et oui, il y a aussi ce que l’on appelle le para-verbal et l’attitude.
Le para-verbal c’est tout ce qui comprend la sonorité et l’intonation de votre voix.

Rappelez-vous il n’y a pas si longtemps quand vous étiez enfant et que l’on vous demandait de dire pardon à un camarade. Vous aviez beau dire « pardon », l’intonation de votre voix pouvait dire tout le contraire si vous ne vouliez pas vous excuser !

Aujourd’hui vous avez plusieurs années de plus mais on oublie parfois qu’il n’y a pas que les mots qui sortent de notre bouche qui seront captés par notre interlocuteur.

Pour la partie que l’on appelle « attitude » ou encore « non-verbal » c’est tout simplement ce que transmet votre corps comme message. Lui aussi il a bien des choses à dire et parfois sans qu’on le veuille nous envoyons un contre-message.

Voyons à présent ce que retient votre interlocuteur entre le verbal, le para-verbal et l’attitude.

codes-de-communication-coaching-
codes-de-communication-coaching-

Votre interlocuteur retiendra mieux d’autant plus le message qu’envoie votre corps à travers votre attitude que le message oral transmis !

Rappelez-vous, là encore, quand vous leviez les yeux au ciel en signe de mécontentement tandis que vous disiez que vous étiez d’accord pour réaliser tel ou tel exercice ! La personne en face de vous retient le message corporel que vous lui envoyez bien plus que les mots !

Vous l’avez donc compris, lorsque vous communiquez (mieux) il faut être en congruence, en parfaite harmonie entre les mots qui sortent de votre bouche, l’intonation et votre posture.

Lorsque vous parlez à une personne en lui disant que vous êtes ouvert au dialogue alors que vous avez les bras croisés repliés sur votre torse vous envoyez le message inverse : vous n’êtes pas du tout ouvert à la discussion ou vous vous protégez de la personne en face de vous.

Vous pouvez faire un petit exercice assez drôle lorsque vous verrez quelqu’un. Voyez comme cette personne interagit avec vous. Cette personne vous regarde-t-elle droit dans les yeux ? Est-ce qu’elle fuit votre regard ? Et son corps : que fait la personne avec ses mains, ses bras ? Sont-ils ouverts ou fermés ?

De votre côté, je vous invite à être également attentif lorsque vous communiquerez avec un collègue, un proche. Notamment lorsque vous souhaiterez dire quelque chose de compliqué pour vous. Essayez d’être attentif à la façon dont vos mains se positionnent et à votre intonation.

Ce sont des petits éléments qui peuvent réellement vous aider à mieux faire passer votre message !

Est-ce que la personne à qui vous parlez entend vraiment votre message ?

Lorsque vous discutez avec quelqu’un la personne ne va pas forcément recevoir le message que vous souhaitez lui transmettre !

Regardons à présent le schéma suivant : vous êtes l’émetteur et vous avez donc en face de vous le récepteur.

Schéma-communication-positive-message | Kafunel.com
Schéma-communication-positive-message | Kafunel.com

Bien avant que vous ne commenciez à vous exprimer, vous avez déjà en tête ce que vous voulez dire. Oui mais… Il y a avant que les mots ne sortent de votre bouche ce que vous savez dire, ce que vous voulez dire, ce que vous osez dire et enfin : votre message ! Il peut donc déjà y avoir une distorsion entre le message que vous aviez en tête et ce que vous exprimez au final !

Le message a donc été exprimé. Il va à présent falloir regarder du côté du récepteur !

Mieux communiquer au quotidien en 7 astuces !

Qu’entend-il de votre message et que retient-il de votre message ? Lui aussi va faire un cheminement suite à ce que vous venez de lui exprimer. Il va d’abord entendre, comprendre, écouter, admettre et enfin accepter votre message. 

En fonction de son état, de son ressenti et de la situation dans laquelle vous vous trouvez ensemble, il va au final ne retenir que 10 à 30% du message que vous lui avez envoyé !

Que faire avec toutes ces informations ?

Ce qui est intéressant en regardant ces différents éléments c’est que lorsque vous avez quelque à dire d’important, que cela vous tient à coeur ou que c’est difficile pour vous d’exprimer ce que vous souhaitez vous pouvez déjà vous préparer à l’échange !

Comment ? 

Beaucoup de personnes se préparent en amont lorsqu’elles ont quelque chose à demander ou à exprimer. Elles vont réfléchir à la façon dont elles vont amener les choses et même pourquoi pas choisir le moment idéal pour parler avec le personne : en choisissant un moment de calme, un moment où la personne en face de soi est réceptive donc apte à mieux nous entendre.

Comment envoyer un message positif ?

Comment faire passer son message de façon positive même lorsque l’on a une remarque à faire à quelqu’un que ce soit son conjoint, un ami, un collègue ou son patron…

types, composantes et enjeux de la communication
types, composantes et enjeux de la communication

Regardez par exemple les derniers mails, les derniers sms que vous avez envoyés ou encore la dernière demande que vous avez formulée à votre entourage.

De quelle façon avez-vous présenté votre message ? Celui-ci comporte t’il une négation ?

Généralement, si nous souhaitons demander quelque chose à quelqu’un nous allons lui dire « Est-ce que ça ne te dérangerai pas de m’aider ?« .
Mais en fait quel message envoyez-vous ici ? Que va retenir l’interlocuteur dans votre demande ?

Le cerveau a une particularité bien spécifique : il ne comprend et n’intègre pas le « ne pas ».

A lire aussi : Message: c’est-à-dire l’élément constitutif de toute communication…

Si je vous dis « ne pensez pas à un éléphant rose », quelle est la première chose à laquelle vous pensez : l’éléphant rose !

Tout comme vous allez dire « si ça ne te dérange pas, est-ce que tu pourrais… ». Qu’avez-vous retenu de cette question : que cela allait vous déranger !

A partir du moment où l’on met le doigt sur toutes ces formulations négatives on a fait un grand pas. Il va falloir à présent entraîner votre cerveau à changer ses tournures par la positive.

C’est un exercice qui au début est délicat. Sans nous en rendre compte nous envoyons des messages négatifs alors que l’on souhaite tout le contraire.
Reprenons l’exemple de la question que l’on pose tous: « Est-ce que ça ne te dérangerai pas de me donner de l’aide? ».

Voici une option de reformulation par la positive : « Pourrais-tu s’il te plait m’aider, cela me rendrait service? ».

Vous vous dites que dans le fond message est le même : vous avez besoin d’aide. Mais la formulation fait toute la différence. Dans la première tournure vous incluez le fait que vous dérangez la personne tandis que dans la seconde tournure votre message est positif et vous exprimez clairement que cela vous rendrait service que l’on vous aide.

De ce fait on note la grande responsabilité que nous avons dans le message envoyé et du retour qui en suivra. On a tous un collègue à qui l’on a demandé de l’aide et qui nous a répondu qu’il ne pouvait pas.

Mais quel message aviez-vous envoyé ? Le message positif ou le négatif ?

J’ajoute bien sûr que votre message même s’il est positif n’aura pas un forcément un oui ferme. Toutefois la personne pourra vous répondre qu’elle vous aide dès qu’elle en aura le temps et si elle vous répond « non » ce n’est pas qu’elle ne vous aime pas !

Car oui je sais on a souvent tendance à penser quand la personne nous répond qu’elle ne peut pas nous aider qu’elle nous en veut ou qu’elle ne nous aime pas.
Vous aurez fait votre maximum de votre côté et pour cela vous pouvez en être fier!

Alors voilà quelques trucs & astuces qui j’espère pourront vous aider ou vous permettre de mieux comprendre pourquoi parfois vous avez du mal à communiquer.

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez travailler sur une communication positive au quotidien !

Laisser un commentaire