Une cinquantaine reporters et agents des radios communautaires de l’arrondissement de Thiénaba (Ngoundiane), dans la région de Thiès, ont bouclé mercredi une formation de deux jours, dédiée au traitement de l’information en période électorale.

Ngoundiane forme 50 femmes reporters formées au traitement de l’information en période électorale

Initié par l’Association rurale de lutte contre le sida (ARLS), ce séminaire qui s’était tenu à la maison des jeunes de la Francophonie, avait comme formatrice la journaliste Diatou Cissé, ancienne secrétaire générale du Synpics.

Il s’inscrit dans le programme Suqqali Jigeen de l’ARLS, financé par l’USAID pour l’autonomisation des femmes et le leadership féminin en zone rurale.

A lire aussi

En plus des femmes reporters, il y avait des hommes membres du personnel de la radio communautaire Gindiku FM, basée à Thiénaba et des agents de chaînes YouTube de la contrée.

Pendant deux jours, ils se sont penchés sur le thème du ’’traitement de l’information en période électorale’’.

Revisiter les fondements du journalisme

La formation a permis de revisiter les fondements du journalisme, à savoir la neutralité, l’objectivité, l’exactitude, a dit Diatou Cissé.

Ces paramètres qui doivent régir la profession tous les jours, ’’prennent une dimension supérieure’’ en période électorale, ’’au vu des passions (et) des enjeux’’, a-t-elle fait valoir.

Les ’’étapes cruciales’’ du processus, allant de la précampagne à la proclamation des résultats, en passant par la campagne et au jour du vote, ont aussi fait l’objet d’une définition lors de cette session clôturée par le sous-préfet de Thiénaba Ndiack Sarr, a rapporté Diatou Cissé.

Sensibilisation et de contribution pour un processus apaisé

Il s’agissait, ce faisant, de spécifier le rôle du journaliste en termes d’information, de sensibilisation et de contribution pour un processus apaisé.

Le vécu de ces femmes reporters formées sur le tas, a été mis à contribution, en passant en revue leurs anecdotes de couverture de campagnes électorales précédentes.

A lire aussi

La position des reporters inscrits sur les listes électorales a été aussi abordée.

Selon Youssoupha Ndiaye, responsable du suivi évaluation de l’ARLS, le processus d’accompagnement des femmes reporters avait démarré depuis le début du processus électoral, avec l’inscription sur les listes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here