L’ancien joueur de football Colin Kaepernick avait lancé en 2016 un mouvement de boycott de l’hymne américain, en posant un genou à terre, pour dénoncer les violences policières visant les afro-américains. 

La récente campagne publicitaire de Nike avec Colin Kaepernick, joueur de football américain (NFL) figure du mouvement « Black Lives Matter », était « risquée » mais « absolument » justifiée, a assumé jeudi Larry Miller, le président de la marque Jordan, filiale de l’équipementier sportif.

L’ancien quaterback des San Francisco 49ers est à l’origine d’un mouvement de boycott de l’hymne américain, lancé en 2016 pour dénoncer les violences policières visant la population noire.

« Ce qu’il faut retenir, c’est que Colin Kaepernick est un grand athlète qui donne de l’inspiration et il a utilisé sa notoriété pour servir une cause en laquelle il croit », a dit Larry Miller, interrogé à Paris lors de la présentation d’un partenariat avec le PSG.

« Soutenir cette position, c’est absolument ce que Nikedoit faire et, pour cela, nous allons continuer à chercher des moyens de soutenir nos athlètes », a-t-il développé.

Colin Kaepernick (à droite) n'a plus joué depuis janvier 2017. Il avait lancé le mouvement du "genou à terre" au moment de l'hymne américain. Photo AFP.
Colin Kaepernick (à droite) n’a plus joué depuis janvier 2017. Il avait lancé le mouvement du « genou à terre » au moment de l’hymne américain. Photo AFP.

Trump a appelé à boycotter la marque.

La campagne publicitaire a été fustigée par le président des États-Unis, Donald Trump, et d’autres figures de la droite américaine qui ont appelé à boycotter la célèbre marque à la virgule.

« C’était risqué, mais c’est ce qui me rend fier de travailler pour Nike, parce que Nike était prêt à prendre ce risque pour soutenir un sportif qui a pris une position à laquelle il croit, et nous voulions être certains qu’il aurait la chance de l’exprimer », a poursuivi Larry Miller.

À Wall Street, le soutien de Nike à Colin Kaepernick passe mal. 

Mardi, e titre de Nike a reculé à Wall Street après le choix de l'équipementier
sportif de faire du joueur de football américain Colin Kaepernick 
le visage d'une publicité. Vers 15h (heure française),
l'action a ainsi fait un bond en arrière de 2,55% à 90,10 dollars
à la bourse de New York, dans un marché en légère baisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.