OM remue les filets non pas sur le rectangle vert mais plutôt dans les débats. Tenez-vous bien ! L’équipe de l’Olympique de Marseille (élite française) se retrouve de nouveau avec Bouna Sarr au cœur d’une bataille que se livrent les équipes du Sénégal et de la Guinée pour attirer les joueurs de ce club français.

Démarché dernièrement par la Guinée, l’arrière droit de l’OM, formé au FC Metz, est « en pleine réflexion » au sujet de sa carrière internationale. Bouna Sarr, 28 ans, peut jouer aussi bien pour la France, la Guinée que pour le Sénégal, le pays d’origine de son père. 

Selon le site du quotidien régional français La Provence, « le latéral droit de l’OM, franco-sénégalo-guinéen, a écouté les arguments de (Didier) Six (le coach de la Guinée) ». 

« Il (Bouna Sarr) se trouve actuellement en pleine réflexion car ce choix serait lourd de conséquences. Même si, d’après nos sources, il privilégierait le Sénégal. Si jamais Aliou Cissé songe à lui », écrit le site du quotidien régional. 

OM et Bouna Sarr, le franco-sénégalo-guinéen

L’arrière droit de l’OM avait pourtant opposé une fin de non-recevoir au sélectionneur du Sénégal qui l’avait démarché à la veille de la Coupe du monde 2018. 

Avant Didier Six, Luiz Fernandez, alors sélectionneur de la Guinée, avait déjà tenté d’attirer en vain Bouna Sarr en 2015, rappelle le site du quotidien marseillais. 

A lire aussi : Expression et communication en trois (03) points de contrôle

L’arrière droit de l’OM n’est cependant pas le seul joueur phocéen convoité en même temps par le Sénégal et la Guinée. 

Pour la CAN 2006 déjà, il y a eu un match Sénégal-Guinée pour enrôler Rahmane Barry qui jouait à l’époque à l’OM. 

L’ancien sélectionneur de la Guinée, Philippe Neveu, s’était rendu à Marseille pour convaincre Rahmane Barry de jouer pour Syli national. 

OM blinde Bouna Sarr !
OM blinde Bouna Sarr !

Au même moment, Abdoulaye Sarr qui dirigeait les Lions, avait aussi fait le déplacement de la Canebière pour dire à l’ancien pensionnaire de Génération Foot tout le bien qu’il pensait de lui. 

Il lui avait surtout assuré qu’il gardait un œil sur lui pour la phase finale de Coupe d’Afrique des nations de cette année-là, qui s’est déroulée en Egypte. 

L’attaquant natif de Dakar avait finalement décidé de jouer cette compétition avec le maillot frappé de la tête de lion. 

OM inerte face au dilemme de Bouna Sarr

Ironie de l’histoire, Barry faisait partie de l’équipe qui allait éliminer la Guinée (3-2) en quart de finale de la CAN 2006. 

Outre Rahmane Barry, on retrouve dans cette équipe du Sénégal deux autres joueurs qui avaient un lien familial avec la Guinée, à savoir Henri Camara, recordman (98) des sélections avec le Sénégal, et Souleymane Camara, qui évolue encore sous les couleurs de Montpellier (France). 

Dans les années 1990, Mbaye Ndour et Pablo Thiam dont les parents sont originaires du Sénégal, ont préféré jouer pour la Guinée. 

L’ancien défenseur Pablo Thiam, qui a joué pendant toute sa carrière en Allemagne, est le fils d’un ancien international guinéen, Ousmane Tolo Thiam.

Laisser un commentaire