Le Pape François, lance un appel à la réconciliation et au dialogue en Centrafrique. C’était lors de la messe dans la cathédrale Notre-Dame de Bangui (Centrafrique).

Le pape François appelle une nouvelle fois à la paix et au dialogue en Centrafrique. Ce mercredi 6 janvier, après avoir béni les fidèles à distance, le souverain pontife a tenu à inviter les leaders du pays à tout faire pour éviter la violence dans le pays. Un pays qu’il avait visité il y a cinq ans.

Pape François lance un appel à la réconciliation et au dialogue

Une nouvelle fois, la Centrafrique est au cœur des pensées du souverain pontife. C’est après la prière de l’Angélus, prononcée sans fidèles et devant les caméras que le pape François a voulu lancer un nouvel appel à la réconciliation.

« Je suis avec attention et préoccupation les évènements en République centrafricaine où se sont récemment déroulées les élections au cours desquelles le peuple a manifesté le désir de poursuivre sur la voix de la paix. J’invite ainsi toutes les parties à un dialogue fraternel et respectueux, à repousser la haine et à éviter toute forme de violence ».

L’actualité centrafricaine est suivie de près depuis plusieurs années au Vatican. Le pape a souvent abordé la situation du pays dans ses vœux, invitant à maintes reprises à revenir sur le chemin de la paix.

En novembre 2015, dans une Centrafrique alors déchirée par les violences interconfessionnelles, François s’était rendu à Bangui pour une visite de deux jours. Il avait notamment invité les Centrafricains à lutter contre « la peur de l’autre ».

A lire aussi  Face à une fidèle, le pape François s’agace, puis s’excuse

Un an plus tard, il faisait de l’archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga le plus jeune de ses cardinaux, un homme salué pour sa volonté de dialoguer avec toutes les composantes de la société centrafricaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here