Parc Girafe (NIAMEY, Niger) a été le théâtre d’une des rares violences meurtrières. Il s’agit des attaques terroristes sur des touristes Français et guides autochtones – Des hommes armés non identifiés ont tué dimanche matin six travailleurs humanitaires français et deux guides nigériens qui visitaient un parc animalier à l’est de la capitale du Niger, ont annoncé les autorités des deux pays.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé ses condoléances et son soutien aux familles des victimes dans un communiqué.

A lire aussi  ONG Acted dévoile les circonstances de l’attentat au Niger : six morts Français et deux Nigériens

Macron a eu un appel téléphonique avec le président nigérien Mahamadou Issoufou dimanche soir et les deux chefs d’Etat ont souligné que « tous les moyens sont et seront utilisés pour clarifier les circonstances de l’attaque meurtrière », indique le communiqué.

Macron et Issoufou sont déterminés à «poursuivre la lutte contre les groupes terroristes» dans la région du Sahel en Afrique.

Parc Girafe au Niger

L’attaque a eu lieu à Koure (Parc Girafe), où le Niger possède une réserve de girafes, a déclaré Oumarou Moussa, le conseiller du ministre de l’Intérieur du Niger, à l’Associated Press.

La zone est un parc national protégé qui contient une végétation dense et de grands arbres à environ 70 kilomètres (45 miles) au sud-est de la capitale. Des centaines de personnes visitent chaque année pour voir ses girafes distinctives.

Parc Girafe niger-giraffe-park
Parc Girafe niger-giraffe-park

Une photo prise le 14 août 2010 à Koure, à côté de Niamey montre des girafes regardant dans la brousse. Deux girafes parmi les dernières d’Afrique de l’Ouest, ayant survécu dans la région sud-ouest du Niger, ont été victimes de braconnage pour la première fois en 20 ans selon les responsables de l’environnement et de la faune du Niger. Boureima Hama – AFP / Getty Images

Le Parc Girafe se trouve dans la région de Tillaberi, où des jihadistes liés à l’État islamique ont tué quatre soldats américains et cinq Nigériens en 2017.

Le gouvernement français a mis en garde les citoyens contre les déplacements en dehors de la capitale Niamey, car des militants liés à Boko Haram, à l’État islamique et à Al-Qaida continuent de mener des attaques à travers le vaste pays ouest-africain. Le Niger est frontalier de plusieurs pays dont le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, le Nigéria et la Libye.

La violence des groupes liés à l’EI et à Al-Qaida est en augmentation dans la région du Sahel. La France a déployé 5 100 soldats pour aider à lutter contre l’insurrection croissante dans ce pays, et une force locale du Sahel composée de soldats du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie a également combattu les extrémistes.

Macron tiendra mardi un conseil de défense axé sur la situation au Niger.

Par Kafunel.com / AP 10 AOÛT 2020 02:03 AM EDT

Laisser un commentaire