Planification familiale : Les Collectives territoriales invité à soutenir l’action de l’État

0
1

La présidente de la Coalition des organisations de la société civile sur le repositionnement de la planification familiale au Sénégal, Safiétou Diop, a invité, mardi à Mbour, les collectivités locales à ’’mettre sur la table’’ un million de francs CFA, chaque année, pour soutenir l’action de l’Etat dans le repositionnement de la planification familiale.

‘’L’Etat a pris la décision de mettre 500 millions de FCFA pour la planification familiale et la santé de la reproduction et nous avons plus de 500 communes au Sénégal. Si chaque collectivité met un 1 million de FCFA sur la table cela nous fait au moins une cagnotte d’un milliard de FCFA pour financer la planification familiale’’, a-t-elle précisé.

Safiétou Diop, également présidente du Réseau Siggil Jigeen, s’adressait aux journalistes en marge d’un atelier de concertation, de sensibilisation et de consolidation du plan d’action pour la mobilisation de ressources domestiques en faveur de la planification familiale au Sénégal.

Initié par la direction de la santé de la mère et de l’enfant et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), l’objectif de la rencontre est de renforcer le consensus sur la nécessité de mobiliser des ressources domestiques en faveur de la planification familiale en général et l’achat de produits contraceptifs en particulier.

Planification familiale : Les Collectives territoriales invité à soutenir l’action de l’État

Mme Diop a fait comprendre que la Coalition des organisations de la société civile sur le repositionnement de la planification familiale au Sénégal a déjà mobilisé 319 millions de FCFA en collaboration avec les collectivités territoriales.

‘’Nous considérons que les collectivités territoriales sont véritablement les organes mis en place par la communauté pour la communauté’’, a-t-elle relevé.

Elle soutient que la communauté doit prendre conscience de la nécessité de mettre la main à la patte en finançant ses propres besoins en termes de planification familiale.

A lire aussi  Mbagnick Ndiaye conserve son titre de champion d’Afrique de Judo

Selon Mme Diop, ce financement, par ricochet, va permettre d’aller vers la pérennisation de la stratégie de mobilisation de ressources domestiques parce que les communautés auront conscience de la nécessité de continuer à financer leur propre santé.

D’après la présidente du Réseau Siggil Jigeen, si la communauté se prend en charge, elle mettra les conditions nécessaires pour mobiliser, à chaque fois que de besoin, le financement nécessaire pour sa propre santé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here