Permis de conduire est devenu un permis de conduire à la morgue ? Question intrigante! C’est ce que l’on appelle respirer la mort quand on sait bien qu’il ne se passe as une seule minute sans que l’on assiste ou informé d’un cas d’accident de circulation.

Les routes sont des cimetières ouverts au Sénégal. Et les conducteurs de véhicules de mauvais élèves par excellence. Même avec un permis de conduire en poche. Le pire ou l’ironie du sort est que les auto-écoles pilulent comme des champignons.

La question retient l’attention de plus d’un et invite à la réflexion à deux niveaux afin de situer à qui la faute. Le gouvernement et les usagers se jettent la responsabilité. Les conducteurs de motocyclistes se sont joints à la danse et tuent plus de plus en plus. 

Une réunion de sensibilisation et de partage sur les projets de reforme du sous-secteur du transport routier, s’est tenu le 29 décembre 2016 dans un hôtel de la place . Il s’agissait de discuter avec les différents acteurs sur la sécurité routière. 

Mais les acteurs locaux qui saluent la mesure ont exigé des mesures d’accompagnement pour ne pas subir la pression des forces de sécurité.

« sommaire»« précédent»   « Suivant »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.