Une présidentielle encore bien incertaine fait la Une de la presse française. Les unes des quotidiens français L’Humanité et Libération, ce jeudi 30 décembre 2021.

Présidentielle encore bien incertaine À la Une

2022, grande année de sport
2022, grande année de sport

À quelque quatre mois maintenant de l’échéance, « comment être audible ? », s’interroge Le Figaro.

« Alors que le débat de cette fin d’année tourne autour des conséquences de la flambée épidémique […] l’opposition peine à se faire entendre.

Et les candidats à imprimer dans l’opinion », estime le quotidien. D’autant qu’à gauche, le paysage semble encore loin d’être dessiné.

Union ou désunion ?

Les Insoumis et les écologistes mettent en garde contre la première solution, note encore Le Figaro.

Ils estiment « que l’injonction au rassemblement peut décourager les électeurs », alors que Christiane Taubira quant à elle passe « une tête entre les fêtes », nous dit Libération.

Car dans les colonnes du Monde, l’ancienne Garde des Sceaux appelle une nouvelle fois au rassemblement.

Elle s’est fixée jusqu’à la mi-janvier pour savoir si elle se porterait candidate, mais « à gauche, dit-elle, nos convergences sont suffisantes pour nous permettre de gouverner ensemble ».

Elle parle d’un « destin collectif qui transcende les péripéties personnelles » mais pour l’heure, estime Libération, « personne ne connaît le projet de Taubira », et ses « soutiens [sont] encore très discrets ».

Les attentes des électeurs de gauche

vr46
vr46

Libération décortique d’ailleurs les attentes des électeurs de gauche, « divisés » eux aussi mais « pas résignés », sondage réalisé par Viavoice à l’appui.

Une« radioscopie »qui souligne les« nombreux désaccords et les dégâts causés par les querelles d’appareil », mais qui « laisse aussi entrevoir des convergences sur les valeurs d’égalité et l’acceptation d’une primaire », peut-on lire.

En effet, 49% des électeurs de gauche pensent « qu’il existe encore des valeurs qui les rassemblent ».

Le verre est « à moitié plein »pour Libé mais il est aussi« à moitié vide » car, dans le même temps, 52% d’entre eux estiment que « ce qui les divise est plus important que ce qu’il les réunit ».

Pour autant, plus des deux tiers des sondés voient l’idée d’une primaire ouverte comme une « bonne idée ».

A lire aussi

Or, attention, alerte de son côté L’Humanité, « un piège à cons » menace de toute façon la gauche, c’est l’abstention.

« La désertion des urnes guette la présidentielle », estime le journal « fondé par Jean Jaurès », comme il aime à le rappeler.

Or, « à l’évidence, analyse son édito, ne pas voter signifie soit nourrir le système libéral, soit créditer les extrêmes droites qui profitent du confusionnisme ambiant ».

Les libertés réprimées en Russie et en Chine

Surpêche en Afrique de l’Ouest
Surpêche en Afrique de l’Ouest

Les journaux français condamnent par ailleurs le recul de la démocratie en Russie.

Après la dissolution de l’ONG Mémorial par la Cour suprême russe, « la mémoire verrouillée » titre l’édito du Monde.

« La boucle est bouclée », nous dit-il car l’itinéraire de cette association de défense des droits de l’homme illustre finalement « l’évolution politique de la Russie de ces 30 dernières années ».

Née à l’origine pour« faire la lumière sur la répression politique de l’URSS », elle est ainsi passée de« l’espoir démocratique au bannissement ».

A lire aussi

La Croix s’en inquiète également, comme de la situation en Chine où « les libertés sont réprimées également ».

Pourtant, pour le quotidien catholique, si Vladimir Poutine et Xi Jinping assurent que leurs concitoyens n’attendent que « sécurité et prospérité », c’est tout le contraire.

« Ceux et celles qu’ils pourchassent expriment justement, en réalité, leur soif d’indépendance ».

C’est parce que « leurs attentes et leurs espoirs sont contagieux qu’ils sont brutalement réduits au silence ».

Le nouveau roman de Michel Houellebecq

STEVENS-INES-
STEVENS-INES-

Anéantir, c’est le titre du nouveau roman de Michel Houellebecq. Et sa promo est d’ores et déjà assurée, même si l’auteur n’en voulait pas, dans Le Parisien-Aujourd’hui en France, en Une de Libé ou encore en Une du Figaro qui nous présente Houellebecq comme un « miroir vrai de notre temps ».

Trois ans après Sérotonine, « l’écrivain français le plus connu dans le monde revient avec un grand roman sur les maux de notre société », écrit Le Figaro.

Libé, tout aussi conquis, nous parle d’un « superbe » livre à paraître le 7 janvier 2022.

Il nous plonge avec un peu d’avance, dans la campagne présidentielle de 2027 et « oscille entre le tragique et l’ironie sans perdre espoir ».

La mort de Sabine Weiss, photographe humaniste

revue de presse amériques - À la Une Ghislaine Maxwell condamnée, «une victoire pour le mouvement #Metoo»
revue de presse amériques – À la Une Ghislaine Maxwell condamnée, «une victoire pour le mouvement #Metoo»

Elle était une « humaniste ». C’est en ces termes que Le Figaro et L’Humanité lui rendent hommage. La photographe Sabine Weiss s’est éteinte mercredi, à l’âge de 97 ans.

Elle qui avait été « fêtée cet été aux dernières Rencontres d’Arles » rendez-vous incontournable des amoureux de la photo, souligne L’Humanité.

« Figure majeure et dernière représentante »de la photo humaniste, ce « courant d’après-guerre qui privilégiait l’humain », comme son nom l’indique.

Elle qui avait été propulsée par la légende Robert Doisneau au début des années 1950 et qui a « brossé le portrait de Braque, Giacometti, Niki de Saint Phalle, Jeanne Moreau ou encore Romy Schneider » et tant d’autres… On lui dit chapeau l’artiste et bon vent !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here