Revue de presse du 15 juillet 2020 : Les quotidiens continuent de surfer les rapports de l’IGE

0
15
Revue de presse du 15 juillet 2020 Les quotidiens continuent de surfer les rapports de l’IGE
Revue de presse du 15 juillet 2020 Les quotidiens continuent de surfer les rapports de l’IGE

Les quotidiens dakarois parvenus mercredi 15 juillet 2020 continuent toujours de surfer sur les révélations des rapports 2016-2019 de l’Inspection générale d’Etat (IGE) remis au chef de l’Etat, Macky Sall, lundi dernier.

Le chroniqueur de Sud Quotidien s’interroge sur l’utilité même de ces rapports. « A part alimenter des palabres à longueur d’ondes, de colonnes, dans les réseaux, quel est l’intérêt et l’efficacité de ce +batré+ de rapports, dont la publication, le même jour, à la même heure, au cours de la même cérémonie ? », se demande le journal, pour qui « on ne saurait mieux faire dans le saupoudrage, la poudre aux yeux, la diversion… ».

A lire aussi  Revue de presse du 28 juin 2020 : La gestion de la Covid-19 à la Une des quotidiens

Evoquant ces rapports, le quotidien Enquête considère le sommet de la Francophonie et la construction du Centre international de conférence de Dakar (CICAD) comme « les emblèmes de la mal gouvernance ».

Selon le journal, si l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, « avait son Fesman [Festival mondial des arts nègres] », son successeur, Macky Sall, « tient désormais son Sommet de la Francophonie ».

Le journal écrit que dans ses rapports remis au chef de l’Etat, « l’Inspection générale d’Etat montre comment l’Etat a enrichi Richard Attias », époux de l’ancienne Première dame française Cécilia Sarkozy.

A lire aussi  Revue de presse du 08 juillet 2020 : Divers sujets à la Une des quotidiens

Il souligne que selon le document, « une lecture approfondie du rapport 2017 (…) laisse apparaitre une véritable bamboula à la Délégation générale à la Francophone », qui avait été dirigée par Jacques Habib Sy.

Parlant de bamboula dans la gestion des finances publiques, Libération relève que Richard Attias a été « indemnisé pour un marché…fictif ». Citant l’IGE, le journal indique que le marché en question « n’a jamais été approuvé ».

Le quotidien Kritik’ relève que « les investigations de l’IGE contenues dans le rapport 2018-2019 ont mis à nu l’hétérogénéité des statuts et des contrats des agents dans diverses structures de l’Etat ». Ce quotidien s’intéresse en particulier à ce qui qualifie de générosité du directeur général du CETUD.

Quotidiens continuent de surfer les rapports de l’IGE

Et selon Source A, le rapport 2017 épingle différents départements ministériels : Education nationale, Enseignement supérieur, Environnement, Urbanisme, Economie et Finances…

« Ces +autres cafards+ débusqués des tiroirs de l’Etat », écrit à ce propos L’Observateur, s’intéressant notamment à des dossiers d’appels d’offres au ministère de l’Education et à la gestion à l’entente CADAK-Car et à l’Unité de gestion des déchets solides (+UCG).

A lire aussi Revue de presse du 26 juin 2020 : Les Quotidiens rendent hommage à Serigne Papa Malick Sy

Le quotidien L’As signale quant à lui que les investigations de l’IGE ont permis de mettre au jour de « graves micmacs » dans la gestion du Fonds d’aide aux artistes.

Walfadjri s’est intéressé à « la face cachée des prisons » sénégalaises, évoquant notamment le surpeuplement, les mauvaises conditions de détention, les logements indus.

A lire aussi Revue de presse du 09 juillet 2020 : Divers sujets à la Une des quotidiens

Sur un autre plan, le même journal informe que l’Union européenne a décidé d’ouvrir ses frontières aux avions du Sénégal.

Citant le président du conseil d’administration d’Air Sénégal, Souleymane Ndéné Ndiaye, le journal indique qu’un avion de la compagnie nationale se rendra à Paris, ce mercredi.

Le Soleil revient sur les obsèques du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, auxquelles a assisté le chef de l’Etat sénégalais, mardi, à Abidjan. « Macky Sall a partagé le deuil des Ivoiriens », souligne le journal.

Le Témoin s’interroge sur le legs du défunt secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane tanor Dieng. « OTD, quel héritage au PS », se demande le journal.

Laisser un commentaire