Le rapport du médecin-légiste dressé récemment à la suite de l’autopsie réalisée sur Makha Niang est connu. Le Professeur Giuseppe Fortuni, nommé par le Parquet de Rimini, pour cette opération, atteste que le jeune homme de 27 ans a été tué par deux coups de feu.

A lire aussi: Portrait Post-mortem de Makha Niang, ce Sénégalais tué en Italie mercredi

Mais curieusement, les deux coups de feu qui ont atteint mortellement le jeune sénégalais n’ont pas été remarqués par les enquêteurs de la police et par le premier médecin-légiste qui avait été sollicité sur place pour découvrir la cause de sa mort.

Cette nouvelle révélation faite par le Professeur Giuseppe Fortuni est un tournant décisif dans cette affaire.

Ladite révélation permet alors d’inculper le tireur et de démontrer que son acte était bel et bien prémédité. Il est clair qu’il s’agit d’un assassinat.

Les deux coups de feu révélés par l’autopsie permettront ainsi de traquer le tueur qui serait un homme de nationalité italienne.

Le cadavre du sénégalais de 27 ans avait été trouvé un soir lors de la Marche des Artistes à Rimini.

Le jeune Sénégalais en Italie avait un permis de travail régulier, sans précédent et sans aucun lien avec le monde du crime.

Il trouve la mort entre minuit et deux heures du matin, pendant ce temps un résident de la région dira à la police qu’il a entendu distinctement deux coups de feu.

ndarinfo

Laisser un commentaire