L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a déposé son rapport 2016. Voici dix choses à savoir sur le document consulté par Kafunel.com.

Imprimer_Rapport_OFNAC_2016

1.   Au 31 décembre 2016, sur 800 assujettis, 453 (57%) se sont acquittés de leur obligation tandis que 347 (43%) n’ont pas encore fait leur déclaration.

2.   Parmi les assujettis, les bons élèves (avec 100% de déclarations) se comptent dans le gouvernement, l’Assemblée nationale, le Conseil économique, social et environnemental, le ministère de l’Élevage et des productions animales, le ministère de l’Intégration africaine, du Nepad et de la Promotion de la bonne gouvernance.

3.   Les mauvais élèves (aucune déclaration) sont au niveau du ministère de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du secteur public, et du ministère du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions.

Les mauvais élèves se comptent aussi parmi les collectivités locales. À la date du 31décembre 2016, seuls huit maires se sont acquittés de leur obligation. L’Ofnac a souligné dans son rapport qu’il ne connaît pas encore le nombre de maires assujettis.

4.   Entre octobre 2015 et décembre 2016, l’Ofnac a reçu 162 déclarations. Le plus grand nombre a été enregistré durant les deuxième (66) et troisième (40) trimestres de 2016. Ce, grâce à l’intervention du Premier ministre, qui a adressé une lettre de rappel à tous les ministres. L’envoi par l’Ofnac de correspondances à certains assujettis y a joué aussi.

5.   À la date du 31 décembre 2016, seuls 7 sur les 62 assujettis ont fait leur déclaration de sortie.

6.   De sa création, en 2013, au 31 décembre 2016, l’Ofnac a reçu 1180 plaintes et dénonciations. Le pic a été atteint en 2015 avec 618 saisines.

7.   Au chapitre des plaintes et dénonciations, la fraude et la corruption arrivent en tête avec 142 cas.

8.   Les réclamations adressées à l’Ofnac, durant la période considérée, proviennent surtout de Dakar avec 265 cas. Aucune plainte n’est venue de Kédougou, la seule région dans ce cas.

9.   Le secteur où les réclamations sont plus nombreuses sont les secteurs des Transports et du contrôle routier (107 plaintes sur 435 de 2016).

10. En 2016, l’Ofnac a instruit 36 dossiers. Il a produit dix rapports dont quatre ont été transmis au procureur de la République.


Auteur: Kafunel.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.