Revue de Presse Afrique : retour sur les propos du ministre Patrick Muyaya sur RFI et France 24

0
1

La une de la presse cette semaine à Kinshasa passe au crible le retour sur les propos du ministre Patrick Muyaya sur RFI et France 24. Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement de la RDC et ministre de la communication des médias.

Retour sur les propos du ministre Patrick Muyaya sur RFI et France 24 Revue de Presse Afrique

Cette semaine, les journaux se sont intéressés aux passages sur RFI et France 24 du ministre congolais de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, qui a, entre autres, réagi à la position de certains religieux sur la nomination de Denis Kadima à tête de la CENI.

Dans Le Phare, « Patrick Muyaya dénonce des relents tribalistes ». C’est le titre à la une de ce journal qui rappelle que la Conférence épiscopale nationale du Congo et l’Église du Christ au Congo sont opposées à cette nomination pour des raisons subjectives et politiques.

A lire aussi

Et ce journal de poursuivre : « chacun doit jouer sa partition », avant de paraphraser Patrick Muyaya : « Les religieux ont une mission prophétique, et le gouvernement a une mission politique ».

« D’où la nécessité d’avancer, religieux comme politiques, si on veut que le délai constitutionnel pour l’organisation des élections soit respecté », tranche le quotidien Le Phare.

Ministère de la communication et des médias de la RDC

« Muyaya dit non aux calculs politiciens », écrit de son côté L’ Avenir, un autre quotidien, qui souligne : « L’Union sacrée de la nation œuvre pour le peuple d’abord ! »

« Pour lui, explique ce journal, il faudra éviter que les calculs politiques et politiciens ne viennent plomber l’élan qu’il y a par rapport au travail qui est en cours.

A lire aussi

A en croire Patrick Muyaya, poursuit ce journal, s’il y a eu une divergence en interne au sujet du positionnement des uns et des autres au bureau de la CENI, ce n’est pas une occasion pour dire que tout doit être cassé. »

« C’est un porte-parole de saison, très offensif… » note pour sa part le trihebdomadaire Africanews.

« De ses interventions sur les médias français, Muyaya a tancé les chefs religieux au sujet du respect du calendrier électoral. Et il a mis en garde contre toute démarche tendant à raviver le tribalisme », relève Africanews.

Autre sujet évoqué dans la presse : « L’insécurité à l’Est du pays »

Dans l’hebdomadaire The Post, c’est l’attaque en début de semaine dans le Nord-Kivu, une région pourtant sous régime spécial. « Chanzu: l’état de siège en panne ! »

C’est ainsi que ce journal aborde l’attaque de cette colline située dans le Rutshuru qui est tombée entre les mains de M23 ainsi que l’agglomération de Runyonyi.

« Les populations avoisinantes ont pris le chemin de l’errance dans la nature », selon ce confrère.

« Après plusieurs heures de flottement les forces loyalistes disent avoir repris la colline de Chanzu aux insurgés repartis vers leur lieu de provenance qui serait le Rwanda », explique encore The Post.

Trois semaines après un raid RDF

« A Kigali, conclut le journal, on affirme ne pas en savoir davantage sur ces bandes organisées qu’on appelle forces négatives. »

Mais pour le bihebdomadaire Le Maximum, pas besoin de chercher ailleurs. « Kigali largue sa variante du M23 », peut-on lire.

Pour Le Maximum, « trois semaines après un raid RDF, à Buhumba en banlieue de Goma, Chanzu et Runyonyi dans le groupement de Jomba ont été attaquées, et occupées par des assaillants qui appartiendraient à l’aile du M23 commandée par Jean-Marie Runiga et Baudouin Ngaruye, tous deux exilés au Rwanda. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here