poignée de main - [Retro-2019] Wade-Macky La poignée de main
poignée de main - [Retro-2019] Wade-Macky La poignée de main

Poignée de main. C’est un des moments forts dans la classe politique, au courant de l’année 2019. Abdoulaye Wade et Macky Sall se retrouvent pour la première fois, depuis la passation de service le 2 avril 2012.

L’image a vite fait le tour de la toile en cet après-midi du 27 septembre 2019 : Wade et Macky, main dans la main, sortant de la grande mosquée Massalikul Jinaan de Dakar.

Le temps semblait avoir suspendu son vol, tant les deux hommes paraissaient inconciliables.

N’est-ce pas Wade qui a sabré Oumar Sarr pour avoir participé au dialogue national, initié par le régime.

poignée de main - Wade-et-Sall
poignée de main – Wade-et-Sall

Mais puisque seules les montagnes ne se rencontrent pas, Wade et Macky ont fini par se retrouver.

Une retrouvaille possible grâce à l’intermédiation du khalife général des mourides, homme d’influence. Le processus s’est soldé par une ,poignée de main.

En fait, avant la fameuse poignée de main qui ne faisait qu’immortaliser un instant historique, il y a eu d’abord un travail de l’ombre.

Une rencontre secrète a eu lieu avec Serigne Mountakha Mbacké, qui les a invités à «travailler de concert» pour l’intérêt du pays.

Alors que presque tous les observateurs s’y attendaient le moins, certains se demandant même si Wade accepterait de croiser Macky à la mosquée, la surprise survient à la fin de la cérémonie : le «père» entre dans le véhicule du «fils» qui l’a raccompagné jusque chez lui.

Poignée de main, un accord de la Tabaski

En réalité, la réconciliation officielle à la Mosquée Massalikul Jinaan marquerait «la formalisation des retrouvailles de la Tabaski».

En effet, des informations ont fait état d’une rencontre entre le deux au domicile du Vieux le jour de l’Aid el kébir.

Mieux, un accord aurait été trouvé entre l’ancien Président et son successeur lors de cette séance du 11 août dernier.

Ce long entretien, longtemps tenu secret, aurait «permis d’aplanir les difficultés qui demeurent, en particulier concernant la situation de Karim Wade».

D’ailleurs, un «accord tacite» ou poignée de main a été trouvé, dit-on, et la grâce présidentielle dont a bénéficié Khalifa Sall, le 29 septembre, s’inscrit dans ce cadre.

poignée de main - Abdoulaye-Wade-et-Macky-Sall-1
poignée de main – Abdoulaye-Wade-et-Macky-Sall-1

Le 27 août déjà, le président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) d’alors, Cheikh Tidiane Seck, révélait que le Président Macky Sall «a été à la résidence de Wade dans la soirée de la Tabaski.

Peut-être parce qu’il n’a pas eu l’accueil espéré, disait-il, que Macky n’a pas communiqué là-dessus».

Pèlerinage au palais

Le 13 octobre, soit deux semaines après avoir scellé publiquement leur retrouvaille, les deux hommes se retrouvent, mais cette fois-ci, au palais présidentiel.

poignée de main - Wade-et-Macky-Massaliku-2
poignée de main – Wade-et-Macky-Massaliku-2

Pendant plus de trois tours d’horloge, l’ancien et l’actuel chefs de l’État «ont fait un large tour d’horizon de la situation politique nationale», abordant notamment la question «du processus électoral et du statut du chef de l’opposition, thèmes qui seront repris lors du dialogue national», a annoncé le responsable de la communication du Pds, Mayoro Faye, chargé de lire un communiqué conjoint à l’issue de la rencontre.

Cas Karim Wade

La déclaration lue à la presse fait effectivement état des recommandations d’Abdoulaye Wade sur la gestion du pétrole du gaz.

En revanche, le nom de Karim Wade n’a pas été publiquement prononcé.

Toutefois, il nous revient de sources sûres que le cas Karim Wade avait été au cœur des discussions.

En exil au Qatar depuis 2016, le fils de l’ancien Président, condamné en 2015, est toujours sous la menace de la contrainte par corps, s’il ne s’acquitte pas de l’amende (138 milliards FCFA) qu’il est condamné à payer.

poignée de main - macky-sall-depose-abdoulaye-wade-jusqua-sa-maison-ce-qui-sest-reellement-passe
poignée de main – macky-sall-depose-abdoulaye-wade-jusqua-sa-maison-ce-qui-sest-reellement-passe

Et à chaque fois qu’il a été annoncé le retour de Karim, les tenants du régime ont brandi la menace d’un nouvel emprisonnement.

Mais aujourd’hui, le vent semble avoir changé de direction. Wade qui avait Sabré Oumar Sarr et Cie pour avoir participé au dialogue national a accepté d’envoyer une délégation du Pds.

Aujourd’hui, les deux hommes sont en bons termes. Macky Sall n’avait pas manqué de réitérer sa promesse de rendre visite à Abdoulaye Wade, à son domicile, cette fois-ci.

Une nouvelle rencontre qui augure un nouveau rebondissement dans la supposée et probable amnistie de Karim Wade.

2020 sera donc un tournant décisif dans la carrière de Wade-fils.

Reviendra-t-il au Sénégal ? Restera-t-il actif sur le terrain politique ? Mettra-t-il en veille ses ambitions présidentielles jusqu’en 2024 ?

Autant de questions sans réponses qui détermineront sans doute l’évolution des relations mouvementées entre l’ancien mentor Wade et l’ex-protégé Macky, deux adversaires qui ont accepté de se donner une parenthèse de grâce…jusqu’à quand ?

Laisser un commentaire