78 / 100

Un vol TUI Fly atterrit à Paris au lieu de Bruxelles, des passagers refusent de descendre. Un avion qui devait relier le Maroc à la Belgique, samedi 18 septembre, a atterri à Paris avec plusieurs heures de retard. Révoltés, des passagers refusent de sortir de l’avion…

,Vol TUI Fly ,atterrit ,Paris , Bruxelles,  passagers ,Révoltés,  passagers ,avion,

Vol TUI Fly atterrit à Paris au lieu de Bruxelles, des passagers refusent de descendre

Les passagers du vol Fès-Bruxelles de TUI Fly se souviendront longtemps de leur éprouvant voyage.

Comme le racontent le média belge 7 sur 7 et Sudinfo, vendredi 17 septembre, les passagers devaient embarquer dans la soirée, mais un problème technique a engendré un important retard.

Une information communiquée par SMS par la compagnie, mais qui ne serait pas arrivée jusqu’aux agents au sol de l’aéroport marocain.

Ainsi, nombre de voyageurs ont passé la nuit sur place, sans pouvoir se restaurer.

Un vol TUI Fly atterrit à Paris au lieu de Bruxelles, des passagers refusent de descendre
Un vol TUI Fly atterrit à Paris au lieu de Bruxelles, des passagers refusent de descendre

> A lire aussi

Le lendemain, le vol a bien pu décoller, mais nouvel accroc : la destination a été changée.

L’appareil atterrit à Paris Orly et non à Bruxelles, comme initialement prévu.

La raison ?

La compagnie n’a pas reçu les autorisations nécessaires pour se poser en Belgique.

Sauf que les passagers n’avaient pas été prévenus de ce gros changement de parcours avant d’atterrir sur le tarmac de l’aéroport francilien.

Révoltés, des passagers refusent de sortir de l'avion
Révoltés, des passagers refusent de sortir de l’avion

> A lire aussi

Si TUI Fly avait prévu des bus pour acheminer les passagers jusqu’en Belgique, certains passagers n’ont pas apprécié ce changement de cap intempestif.

Le ton est rapidement monté à bord de l’avion, plusieurs refusant même de débarquer.

« Il y avait une ambiance tendue à l’intérieur », a confirmé une porte-parole de la compagnie aérienne au Het Laatste Nieuws.

> A lire aussi 

Après de longues minutes de pourparlers, les passagers récalcitrants ont finalement accepté de descendre de l’appareil pour monter dans les navettes, aux alentours de 19 heures.

Trois heures plus tard, ils étaient arrivés à destination. Bien consciente des désagréments causés à ses clients, TUI Fly a promis une compensation financière.

Par ailleurs, une plainte sera déposée contre la société qui assiste les compagnies aériennes à l’aéroport de Fès pour manquement à ses obligations d’informer les passagers.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here