Les quotidiens reçus samedi à l’APS abordent le sport avec la publication par le Sélectionneur national de la liste des joueurs devant prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et le dialogue national.

Pour la CAN en Egypte, ‘’Cissé lâche ses 25 Lions’’, titre L’AS soulignant que ‘’pour aller à la conquête du titre en Egypte, Aliou Cissé a quasiment fait confiance au même groupe qui avait disputé les éliminatoires’’. 

Vox Populi reprend le sélectionneur national à sa Une : ‘’Le Sénégal n’a jamais été aussi proche d’un titre’’.

Aliou Cissé présente ses joueurs comme de ‘’vrais challengeurs’’ mais ‘’ambitieux’’. ‘’Quand on sera en demi-finale, on pourra dire que le Sénégal est favori’’, dit-il dit.
 

Le Quotidien use d’un jeu de mot pour parler de la liste rendue publique par le Sélectionneur national.

‘’CAN Cissé rêve’’, affiche la publication à sa Une. ‘’Aliou Cissé s’est voulu très clair. Selon lui et contrairement à ce que bon nombre d’observateurs avancent, le Sénégal n’est pas favori à la CAN 2019’’, écrit le journal.
 

‘’Le Sélectionneur des Lions a appuyé son argumentaire sur les nombreux échecs enregistrés par le Sénégal lors des dernières CAN avec toujours ce blocage noté au niveau des quarts de finale’’, ajoute le journal.
 

Les quotidiens reviennent également sur le dialogue national et l’installation, vendredi, du Comité de pilotage du dialogue politique dirigé par le Général Mamadou Niang. 
 

Selon Sud Quotidien, ‘’la classe politique sénégalaise est désormais face à elle-même pour….dialoguer autour du processus électoral et l’ensemble des termes de référence édictées avec le ministre de l’Intérieur….à l’instar, entre autres, du statut du chef de l’opposition et du report ou non des élections locales.
 

Walfadjri souligne que le Général Niang a fait un ‘’discours poignant’’ lors de l’installation de son équipe qui comprend le Pr Babacar Kanté, le juge Alioune Sall et Mazide Ndiaye, membre de la société civile.
 

‘’Nous endossons une lourde responsabilité avec humilité certes mais avec une détermination adossée à nos valeurs sociétales, à notre foi fondamentale et à toutes les règles de conduite qui en découlent (…)’’, déclare-til.
 

Selon L’Observateur, Abdoulaye Bathily ‘’refuse le dialogue’’. En marge d’une cérémonie de dédicace d’un livre sur Amadou Makhtar Mbow, il a déclaré : ‘’Si les conclusions des Assises nationales et de la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI) étaient appliquées, le Sénégal serait en paix avec lui-même. Aucun travail de cette dimension n’a été fait pour notre pays dans son histoire’’.
 

Au sujet de la participation au dialogue national, Vox Populi note que le Front de l’opposition ‘’se disloque en trois camps’’.

Le journal présente ‘’les radicaux’’ avec Ousmane Sonko, Me Wade, Abdoul Mbaye, le Mouvement Tekki de Mamadou Lamine Diallo, le camp des ‘’modérés’’ dans lequel se trouvent Idrissa Seck, Madické Niang, Issa Sall, Malick Gackou, Pape, etc, et les ‘’dialoguistes’’ avec Mamadou Diop Decoix et les petits partis.
 

Dans sa livraison du jour, Le Soleil passe les télévisions sénégalaises à la loupe et titre : ‘’Les contenus de tous les dangers’’.

‘’Des émissions en déphasage avec nos réalités socioculturelles, des dérives récurrentes menaçant la stabilité et la cohésion sociales, des ressources humaines au profil inadapté, du copier-collé dans la conception des programmes’’, écrit le journal.

Laisser un commentaire