Les mesures annoncées par la Police face aux enlèvements et meurtres d’enfants sont largement commentées par les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

La police nationale a annoncé mardi « des mesures fortes de sécurité » pour venir à bout des enlèvements répétés d’enfants enregistrés ces dernières semaines au Sénégal, promettant de traquer et de mettre à la disposition de la justice les délinquants à l’origine de ce phénomène.

Le directeur de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop, s’exprimant lors d’un point de presse, a déclaré entre autres : « L’Etat a mis à la disposition de l’autorité de police les moyens roulants nécessaires pour faire face à certaines situations (…) ».

« L’Etat a réuni des moyens forts, des moyens cohérents et a mis sur place une Task force qui est en train de piloter le dispositif de lutte contre l’enlèvement des enfants », a indiqué le commissaire de police divisionnaire Abdoulaye Diop.

« Nous rassurons tout le monde pour leur dire que notre objectif, c’est de mettre fin à ce phénomène qui hante le sommeil de certains Sénégalais », selon M. Diop qui a évoqué deux meurtres d’enfants à Touba et Rufisque, cinq tentatives d’enlèvements à Matam (nord), Grand Yoff et Rufisque, dans la région de Dakar.

Parlant de ces disparitions, vols et enlèvements suivis de meurtres d’enfants, Sud Quotidien affiche à la Une : « La psychose s’installe, l’Etat sort du bois ! ». Le journal cite le directeur de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop qui déclare : « Les délinquants où qu’ils se trouvent seront traqués ».

« L’Etat sort de sa torpeur », selon le quotidien Enquête qui relève que « la police entend ainsi s’inscrire dans une démarche de proximité pour mieux répondre aux besoins des populations ».

Selon Tribune, « la Police engage sa parole ». « (….) les auteurs de meurtres, de rapt d’enfants et de viols seront mis hors d’état de nuire (….) », écrit la publication.

Pour La Cloche, « l’Etat se réveille et s’engage ». Et le journal d’ajouter : « La Police promet de pourchasser les auteurs des crimes ; Un nouveau dispositif mis en place pour faire face » aux phénomènes de rapt, viol et enlèvement d’enfants.

« Les Sénégalais avaient besoin d’être rassurés. La Police est enfin montée au créneau. Elle dit son engagement d’user de ses forces pour réduire à néant ces êtres impitoyables qui pourchassent et tuent de pauvres enfants », salue La Cloche.

Elle ajoute : « Même si l’engagement est quelque peu tardif, nous ne pouvons qu’applaudir en attendant de voir le résultat des opérations qui devraient être menées ».

Vox Populi signale que pour « enrayer la psychose des enlèvements, la Police déploie son plan anti-rapt d’enfants ». Le journal annonce la mise en branle d’une « Task-Force » regroupant la sécurité publique, la direction de la surveillance du territoire et la direction de la police judiciaire.

Face à ces phénomènes d’enlèvement et de meurtres, « la Police sort les grands moyens », selon Le Quotidien qui titre : « Ce n’est plus un jeu d’enfants ». « Face à cette situation, la Police a décidé de monter au front pour rassurer les populations », note la publication.

Le Soleil met en exergue la retraite des enseignants du supérieur et affiche à sa Une : « Macky Sall triple la pension ». « Les retraités de l’enseignement supérieur connaitront plus qu’un triplement de leurs pensions de retraite dès juillet. L’impact budgétaire serait de 11, 2 milliards de francs CFA (….). Le texte a été unanimement voté hier à la séance plénière de l’Assemblée nationale », écrit le journal.

Libération enquête sur une filière du haschich et titre : « La Section de recherche ferre les +fils à papa+ ». « Ils ont été pris en flagrant délit, en pleine circulation, les premiers interpellés sont tombés après une course-poursuite », écrit le journal.

Auteurs: Sources: APS – Kafunel.com

Laisser un commentaire