revue de presse + post article = images_8
revue de presse + post article = images_8

Les journaux parvenus lundi à l’Agence de presse sénégalaise s’intéressent en priorité à l’actualité politique, en rendant compte notamment des actions entreprises par les différents bords politiques, particulièrement la mouvance présidentielle, en perspective de l’élection présidentielle de février 2019.  


A ce propos, Le Soleil met en relief une sortie publique du président sortant Macky Sall aux allures de marketing pour sa candidature à cette élection prévue le 24 février prochain.

« Je suis sûr d’être le meilleur postulant », écrit ainsi le journal à sa Une, en reprenant des propos du président Sall tenus samedi lors d’une remise de financements à des projets initiés par des jeunes.  

« C’est un Macky Sall visiblement satisfait de l’évolution très positive du Sénégal qui s’est adressé à la jeunesse. C’est aussi un candidat à sa propre succession très confiant qui s’est exprimé au sujet de l’élection présidentielle de février 2019 qu’il espère remporter dès le premier tour », commente le journal.  

L’AS quotidien évoque pour sa part un « Macky Sall super offensif » et reprend dans ses colonnes des déclarations faites par le président Sall lors du lancement officiel samedi des travaux du domaine agricole communautaire (DAC) de Sangalkam, dans le département de Rufisque. Le quotidien cite égalament la remise de financements dans le cadre de l’entrepreneuriat rapide, et des investitures tous azimuts.  

« Je ne mène pas un combat personnel. Je ne cherche pas non plus à être juste renouvelé, mais je suis sûr d’être le meilleur parmi ceux qui postulent », rapporte ainsi le journal qui cite le président de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir).  

Le journal Le Témoin s’inscrit également dans l’analyse de ces différentes actions déroulées par la mouvance présidentielle à trois mois de la présidentielle en soulignant à sa Une : « Macky accélère, l’opposition roupille ».  

« Alors que l’élection du 24 février s’approche à grands pas, l’opposition semble encore dormir dans un profond sommeil. Pendant ce temps, Macky Sall s’est réveillé et enchaine les tournées, les inaugurations, les lancements de projets.

Son camp est déjà sur le champ de bataille, contrairement à l’opposition encore aux abonnés absents », fait remarquer la publication.  

Comme pour apporter un bémol à cette analyse, le journal Le Quotidien est revenu sur les « Piques à distance » entre Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste qui soutient la candidature du président sortant, et Ousmane Sonko, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle.  

Si dans les colonnes du journal, le leader du PS met en garde et prévient : « Il ne faut pas laisser ce pays entre des mains inexpertes’’, le président de PASTEF ne mâche pas ses mots. Selon le journal, le jeune leader politique s’élève contre ceux qui assimilent son âge, 44 ans, à un manque d’expérience.  

Walf Quotidien a abordé l’affaire Khalifa Sall en lien avec l’élection présidentielle en annonçant la tenue au début du mois de décembre du procès en cassation de l’ancien maire de Dakar condamné en première et seconde instance à cinq ans de prison et à une amende pécuniaire pour sa gestion de la Caisse d’avance de la mairie de la capitale.  

La confirmation par la Cour suprême de ces deux décisions de justice entraînerait l’exclusion de l’homme politique de toutes les compétitions électorales.  

« Pour lui barrer définitivement la route du Palais, l’Etat veut s’empresser de juger l’ex-maire de Dakar en cassation. Selon sa coalition Taxawu Senegaal qui sonne l’alerte, le procès en cassation dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar va se tenir au plus tard en début décembre », soutient le journal qui reprend dans les colonnes les arguments des partisans de Khalifa Sall.  

Sud quotidien a préféré entretenir ses lecteurs des suites de la cession au groupe français Suez de la gestion du service public de l’eau en donnant la parole au ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, lequel assure que la Sénégalaise des eaux (SDE) « sera liquidée ».

« Je suis sûr d’être le meilleur postulant », écrit ainsi le journal à sa Une, en reprenant des propos du président Sall tenus samedi lors d’une remise de financements à des projets initiés par des jeunes.  

« C’est un Macky Sall visiblement satisfait de l’évolution très positive du Sénégal qui s’est adressé à la jeunesse. C’est aussi un candidat à sa propre succession très confiant qui s’est exprimé au sujet de l’élection présidentielle de février 2019 qu’il espère remporter dès le premier tour », commente le journal.  

L’AS quotidien évoque pour sa part un « Macky Sall super offensif » et reprend dans ses colonnes des déclarations faites par le président Sall lors du lancement officiel samedi des travaux du domaine agricole communautaire (DAC) de Sangalkam, dans le département de Rufisque.

Le quotidien cite égalament la remise de financements dans le cadre de l’entrepreneuriat rapide, et des investitures tous azimuts.  

« Je ne mène pas un combat personnel. Je ne cherche pas non plus à être juste renouvelé, mais je suis sûr d’être le meilleur parmi ceux qui postulent », rapporte ainsi le journal qui cite le président de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir).  

Le journal Le Témoin s’inscrit également dans l’analyse de ces différentes actions déroulées par la mouvance présidentielle à trois mois de la présidentielle en soulignant à sa Une : « Macky accélère, l’opposition roupille ».  

« Alors que l’élection du 24 février s’approche à grands pas, l’opposition semble encore dormir dans un profond sommeil. Pendant ce temps, Macky Sall s’est réveillé et enchaine les tournées, les inaugurations, les lancements de projets.

Son camp est déjà sur le champ de bataille, contrairement à l’opposition encore aux abonnés absents », fait remarquer la publication.  

Comme pour apporter un bémol à cette analyse, le journal Le Quotidien est revenu sur les « Piques à distance » entre Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste qui soutient la candidature du président sortant, et Ousmane Sonko, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle.  

Si dans les colonnes du journal, le leader du PS met en garde et prévient : « Il ne faut pas laisser ce pays entre des mains inexpertes’’, le président de PASTEF ne mâche pas ses mots. Selon le journal, le jeune leader politique s’élève contre ceux qui assimilent son âge, 44 ans, à un manque d’expérience.  

Walf Quotidien a abordé l’affaire Khalifa Sall en lien avec l’élection présidentielle en annonçant la tenue au début du mois de décembre du procès en cassation de l’ancien maire de Dakar condamné en première et seconde instance à cinq ans de prison et à une amende pécuniaire pour sa gestion de la Caisse d’avance de la mairie de la capitale.  

La confirmation par la Cour suprême de ces deux décisions de justice entraînerait l’exclusion de l’homme politique de toutes les compétitions électorales.  

« Pour lui barrer définitivement la route du Palais, l’Etat veut s’empresser de juger l’ex-maire de Dakar en cassation.

Selon sa coalition Taxawu Senegaal qui sonne l’alerte, le procès en cassation dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar va se tenir au plus tard en début décembre », soutient le journal qui reprend dans les colonnes les arguments des partisans de Khalifa Sall.  

Sud quotidien a préféré entretenir ses lecteurs des suites de la cession au groupe français Suez de la gestion du service public de l’eau en donnant la parole au ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, lequel assure que la Sénégalaise des eaux (SDE) « sera liquidée ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.