Rozen Bu Harlem, Un rappeur engagé dans la promotion de la citoyenneté

0
5
le-rappeur-rozen-bu-harlem-engage-dans-la-promotion-de-la-citoyennete-et-de-la-bonne-gouvernance
le-rappeur-rozen-bu-harlem-engage-dans-la-promotion-de-la-citoyennete-et-de-la-bonne-gouvernance

Le rappeur Boubacar Baldé alias Rozen bu Harlem City déclare avoir mis en avant, dans son répertoire, le devoir de l’artiste dans la promotion et la vulgarisation de la citoyenneté et de la bonne gouvernance, en incitant notamment près de 2127 enfants de la région de Kolda (sud) à disposer d’extraits de naissance corrects, pour ne pas rater leurs examens scolaires.

’’Nous avons, après des échanges avec des responsables du secteur de l’éducation, compris qu’un nombre important de nos frères et sœurs ratent leurs examens, faute d’extraits de naissance corrects. Nous nous sommes dits que l’artiste en plus de chanter doit, grâce à sa musique, participer aux actes de bienfaisance, à la citoyenneté et à la bonne gouvernance. Et nous avons immédiatement lancé une vaste campagne de sensibilisation sur la question’’, a-t-il indiqué.

Rozen Bu Harlem

Le jeune chanteur, auteur-compositeur, s’entretenait avec l’APS en marge d’un séjour à Dakar ‘’en vue de profiter des infrastructures musicales (studios d’enregistrement surtout) de la capitale et des conseils avisés d’autres acteurs du milieu plus expérimentés’’.

’’Nous avions initié la caravane +rap scolaire+ ponctuée par des campagnes de sensibilisation dans plusieurs établissements scolaires de la région de Kolda. Et grâce à cette campagne, en 2017, plus de 2127 enfants ont pu obtenir des extraits de naissance corrects’’, a soutenu le rappeur.

’’Notre sensibilisation a eu les résultats escomptés et nous pensons que nous allons poursuivre nos actions dans ce sens. Oui, certains de nos parents n’ont pas été à l’école mais nous, nous avons eu cette chance. A l’école, nous avons appris et nous avons bien compris. Nous ne devrons pas voir nos jeunes rater leurs examens faute d’acte de naissance’’, a-t-il expliqué.

A lire aussi  Le film « Bob l’éponge, éponge en eaux troubles » sortira directement sur Netflix

Selon lui, les artistes sénégalais devront porter ce combat pour aider les enfants à trouver des extraits de naissance corrects.

‘’Nous devons sonner l’alerte. Nous devons être les défenseurs de notre cité pour amener nos jeunes sur le droit chemin’’, a insisté Rozen, présent sur la scène musicale depuis mai 2006.

Le rappeur séjourne à Dakar pour faire la promotion de sa musique, en profitant des médias qui sont essentiellement basés à Dakar, mais aussi enregistrer ses produits dans des studios de haute qualité.

’’Ce sont les médias qui peuvent faire vendre les productions des artistes. Ce sont ces médias qui peuvent propulser l’artiste’’, a-t-il fait savoir avant d’évoquer longuement le manque de moyens dont souffrent les jeunes artistes de sa région notamment.

’’’Aujourd’hui, nous, artistes de ma région, sommes à la recherche de producteurs. Nous voulons faire des albums, des vidéos, mais surtout avoir des studios de qualité chez nous. Cela nous évitera de parcourir près de 700Km de route pour rejoindre Dakar’’.

rozen-bu-harlem-engage-dans-la-promotion-de-la-citoyennete-et-de-la-bonne-gouvernance (rappeur)
rozen-bu-harlem-engage-dans-la-promotion-de-la-citoyennete-et-de-la-bonne-gouvernance (rappeur)

Rozen Bu Harlem

Une fois à Dakar, souligne l’artiste, ’’nous sommes confrontés au problème de logement, de transport. Nous préférons disposer de bons studios chez nous et travailler sur place’’.

Rozen Bu Harlem est auteur de  » costume vert « , un titre consacré à l’environnement,  » thiossane ko Awdi », une chanson dédiée à la revalorisation de la culture du fouladou. Il projette de mettre sur le marché en décembre 2020 deux nouveaux titres : « fou dossiers yii tollou » et  » Aldiana firdaw si  » où il rend hommage à sa défunte mère et à toutes les mamans disparues

Il a aussi chanté  » Yallah aar nù, té bal nù ci coronavirus ».

Laisser un commentaire