Interdiction des sachets plastiques : Kaffrine compte miser à fond sur la sensibilisation

0
4

Les autorités de Kaffrine (centre) comptent davantage mettre en œuvre des actions pour sensibiliser les populations en vue de les amener à s’approprier la loi portant interdiction des sachets plastiques, a indiqué mardi l’adjoint au préfet du département, Oumar Diba.

Interdiction des sachets plastiques Kaffrine compte miser à fond sur la sensibilisation
Interdiction des sachets plastiques Kaffrine compte miser à fond sur la sensibilisation

Le Sénégal s’est doté, en janvier dernier, d’une loi relative à la prévention et à la réduction de l’incidence des matières plastiques sur l’environnement, un nouveau texte abrogeant une loi datant de 2015 et qui interdisait la production, l’importation, la détention, la distribution et l’usage des sachets plastiques à « faible micronnage ».

A lire aussi Nouvelles stratégies naturelles anti-fatigue à mettre dans notre assiette

La croissance non contrôlée de la pollution plastique a conduit le gouvernement sénégalais à adopter une loi, une donne nouvelle à laquelle de nombreux acteurs du secteur sont appelés à s’ajuster pour espérer profiter des gains escomptés de cette mesure, au-delà de son caractère salutaire pour la collectivité.

Le nouveau texte, entré en vigueur le 20 avril dernier, « concerne la gestion rationnelle des déchets plastiques’’ et est censé illustrer la volonté du gouvernement sénégalais d’éradiquer la pollution plastique.

Sachets plastiques interdits : Kaffrine sensibilise à 100%

« Avant de dérouler des opérations coups de poing à Kaffrine, nous comptons d’abord discuter avec les acteurs, à savoir les délégués de marché, les associations de consommateurs et les services techniques pour pouvoir être sur la même longueur d’onde’’, concernant « les tenants et les aboutissants de la loi interdisant les sachets plastiques », a annoncé l’adjoint au préfet de Kaffrine.

Il s’exprimait au terme d’un comité départemental de développement (CDD) axé sur le partage de la loi relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques, en présence des chefs de service et des élus locaux.

A lire aussi  Saisie de 1900 billets noirs d’une contre-valeur 114 millions de francs (Douanes)

« Nous allons descendre sur le terrain, communiquer et sensibiliser les populations pour leur permettre de prendre cette loi comme leur propriété », a de son côté déclaré le chef de la division régionale de l’environnement et des établissements classés de Kaffrine, Birane Diop.

M. Diop a appelé les entrepreneurs locaux dont les activités sont basées sur cette matière à aller vers les outils alternatifs aux sachets plastiques.

Laisser un commentaire