Saisie record de plus de 3,2 tonnes d’ivoire africain au Cambodge

0
44

Le Cambodge a saisi plus de 3,2 tonnes d’ivoire africain caché dans un conteneur de stockage en provenance du Mozambique, a déclaré un fonctionnaire des douanes.


La découverte de 1.026 défenses au port autonome de Phnom Penh, jeudi, découle d’un renseignement de l’ambassade des États-Unis.

La cargaison est arrivée dans le pays l’année dernière et son destinataire inconnu n’est pas arrivé au port pour la récupérer.

A lire aussi : Non à l’exploitation du pétrole dans les aires protégées

La demande de la Chine et du Vietnam a fait du Cambodge un point de transit essentiel pour le commerce illicite des espèces sauvages.

« Les défenses d’éléphant étaient cachées dans du marbre dans un conteneur abandonné », a déclaré Sun Chhay, à l’Agence France-Presse.

Le directeur du bureau des douanes et accises du port a dit qu’il ne savait pas si l’envoi était destiné à d’autres pays.

A lire aussi : Arrestation des trafiquants d’espèces protégées

Au cours des cinq dernières années, le Cambodge a procédé à un certain nombre d’arrestations très médiatisées en ce qui concerne le trafic d’espèces protégées.

La plus importante avant cette semaine a eu lieu en 2014, lorsque les douaniers ont saisi environ trois tonnes d’ivoire cachées dans un conteneur de haricots dans le port sud-ouest de Sihanoukville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.