Saisie record de plus de 3,2 tonnes d’ivoire africain au Cambodge

0
58

Le Cambodge a saisi plus de 3,2 tonnes d’ivoire africain caché dans un conteneur de stockage en provenance du Mozambique, a déclaré un fonctionnaire des douanes.


La découverte de 1.026 défenses au port autonome de Phnom Penh, jeudi, découle d’un renseignement de l’ambassade des États-Unis.

La cargaison est arrivée dans le pays l’année dernière et son destinataire inconnu n’est pas arrivé au port pour la récupérer.

A lire aussi : Non à l’exploitation du pétrole dans les aires protégées

La demande de la Chine et du Vietnam a fait du Cambodge un point de transit essentiel pour le commerce illicite des espèces sauvages.

« Les défenses d’éléphant étaient cachées dans du marbre dans un conteneur abandonné », a déclaré Sun Chhay, à l’Agence France-Presse.

Le directeur du bureau des douanes et accises du port a dit qu’il ne savait pas si l’envoi était destiné à d’autres pays.

A lire aussi : Arrestation des trafiquants d’espèces protégées

Au cours des cinq dernières années, le Cambodge a procédé à un certain nombre d’arrestations très médiatisées en ce qui concerne le trafic d’espèces protégées.

La plus importante avant cette semaine a eu lieu en 2014, lorsque les douaniers ont saisi environ trois tonnes d’ivoire cachées dans un conteneur de haricots dans le port sud-ouest de Sihanoukville.

Publicités

Laisser un commentaire