Comment « j’ai échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé » selon Serge Defalet

0
49
87 / 100

Serge Defalet brise le silence et raconte sans ambages « Comment il échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé ».

Serge DEFALET: « Je devais mourir à l’âge de 33 ans »

« Je devais mourir à l’âge de 33 ans. Voilà pourquoi j’ai quitté le Coupé décalé pour chanter pour Dieu », confesse l’ex-membre de la Jet-Set, Serge Defalet sur le plateau de l’émission « C’Midi ».

Comment j'ai échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé selon Serge Defalet
Comment j’ai échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé selon Serge Defalet

Selon Serge Defalet, c’est après avoir échappé à une mort programmée qu’il s’est réfugié en Christ. Et a ensuite décidé de le suivre et de le louer en quittant le Coupé-décalé pour la musique religieuse.

Lire aussi

Tout démarre aux obsèques de Douk-Saga à Abidjan

Pour Serge Defalet, l’histoire a démarré alors qu’il était après le décès de Douk Saga où alors sur la sellette, il est accosté par un individu, un Béninois qui lui propose des services occultes de protection.

Tout en lui faisant croire qu’un danger le guettait. Ne prenant pas cela au sérieux, il repart en France.

Mais ce dernier qui a réussi à avoir son numéro le traque et réussit finalement à le convaincre de qu’il est effectivement en danger. Celui-ci lui demande de lui donner son patronyme.

Traqué par un Béninois, il est chassé de la maison par sa femme

Ce patronyme, il le livre finalement à son interlocuteur après un long moment d’insistance de ce dernier. Dès lors et sans aucune raison, sa compagne (la mère de son fils), le jette à la rue.

« Deux jours après, la mère de mon fils me regarde dans les yeux et sans raison, me dit Serge, sors de la maison. Je lui demande ce qui se passe, mais elle ne me donne aucun motif à propos. Je suis allé voir sa mère, des proches, mais en vain pendant un mois ».

Tout démarre aux obsèques de Douk-Saga à Abidjan
Tout démarre aux obsèques de Douk-Saga à Abidjan

Sans moyens comme à son arrivée en France, il se débrouille pour se prendre un toit. Mais à aucun moment il ne fait le lien avec l’individu qui lui avait demandé le nom de ses parents depuis le Bénin.

Menant sa vie d’artiste et ses activités en France, il se retrouve peu à peu, et est sollicité pour un spectacle pour 4000 dollars.

Lire aussi

Un record absolu de chaleur enregistré en Espagne+
Un record absolu de chaleur enregistré en Espagne+

Bloqué aux USA, commence véritablement son calvaire

Chassé de chez lui et à court d’argent, il accepte le « gombo » malgré le fait que son titre de séjour français se périmait dans deux jours.

« Avant que je ne parte aux USA, le même gars, quitte cette fois-ci Abidjan et viens me retrouver chez moi à Paris. Et je l’héberge en plus chez moi. Face au dilemme de me rendre aux USA le week-end, il me convainc d’y aller. Je lui dis que si je rate l’avion, ce sera compliqué pour moi. Il me dit Va ».

Malgré le risque, Serge Defalet embarque néanmoins pour les Etat Unis. Après avoir fini son spectacle, il embarque dans l’avion du retour en poussant un ouf de soulagement.

Mais bien avant que l’avion ne décolle, la poisse ! Une panne est détectée sur l’engin. Il est demandé aux passagers, peu de temps après, de descendre de l’avion et rejoindre l’hôtel pour prendre un vol autre vol le lendemain.

La maladie mystique qui le conduit à Christ
La maladie mystique qui le conduit à Christ

Or, le lendemain, c’était trop tard car la date de validité de son titre de séjour français pour y retourner arrivait à échéance. Sans cela, impossible pour lui de retourner en France. Après des tractations, on l’informe que c’est dans 3mois qu’il pourra obtenir un visa de retour à Paris.

« « Là, nous sommes au 12 novembre 2009.C’est ainsi que je rentre en contact avec mon cousin qui est à Washington afin qu’il m’héberge en attendant. Et j’y reste jusqu’en février 2010. Après avoir récupéré mon titre de séjour, je me propose avec mon cousin d’aller faire un tour à l’investiture de Barack Obama avant rentrer le lendemain sur Paris. J’avais mis un costume que j’ai dû enlever à cause de la chaleur. Mon costume que j’avais attrapé tombe, mais sans que je ne m’en rende compte. Au moment où je m’en rends compte, trop tard, impossible de le retrouver dans cette foule. Lorsque je perds ce document, je comprends que les choses deviennent sérieuses. Au même moment, ma petite sœur cherche à entrer en contact avec moi depuis Abidjan car elle aurait une copine qui est très pieuse qui lui aurait dit que son frère aîné aurait des gros problèmes aux USA, suite à une prière qu’elle aurait faite. Et que si je n’y prenais garde, j’allais mourir aux USA où j’étais. Et que c’est une œuvre diabolique orchestrée à mon encontre depuis le Bénin. Or, personne de ma famille ne savait que j’étais aux USA », confie Serge Defalet ».

Tandis tous les membres de sa famille le croyaient en France où il vit, c’est cette jeune amie à sa sœur qui fait prendre conscience à tous, grâce à la prière, que Defalet est aux USA et non en France.

« Le Seigneur Jésus me demande de te dire de fléchir genoux et de te mettre en prière maintenant en le reconnaissant comme Seigneur, sinon… », lui martela la copine religieuse de sa sœur au bout du fil.

Mais il n’accorde aucun intérêt aux propos de la jeune fille.

Lire aussi 

Retour à Abidjan sans retourner en France

defalet-Rendez-vous manqué avec la mort au Bénin
defalet-Rendez-vous manqué avec la mort au Bénin

Suite à l’avènement du passeport biométrique, il quitte les Etats-Unis pour Abidjan afin se faire établir son nouveau document biométrique.

« J’arrive à Abidjan à 2H du matin, je ne préviens personne. Mais ce jour-là, la fille en question était chez nous en famille. Et avait réveillé toute la maison en prévenant que j’arrivais. Et j’arrive effectivement à la maison et je vois tout le monde debout à cette heure tardive de la nuit ».

C’est ainsi cette dernière me rencontra personnellement pour la toute première fois. Malgré les avertissements de cette dernière, le concerné n’accordait aucun crédit véritable à ses prophéties. Face à son refus catégorique d’écouter la jeune fille qu’il rabrouait constamment, et malgré tout, la jeune dame a dû partir.

Rendez-vous manqué avec la mort au Bénin

« J’avais 32 ans lorsque cette histoire se passait. Et le jour de mon anniversaire pour mes 33ans, le 4 avril 2010, j’ai un spectacle au Bénin avec mon nouveau son, « Tourbillon », que je venais de sortir. J’arrive donc au Bénin le 4 avril. Je suis sorti pour aller manger pendant que les gens faisaient le chemin de Croix dans le quartier. Dès que je traverse la voie où se déroulait le chemin de croix, je sens une présence sur moi qui me précipite au sol. Je suis secouru par ceux qui faisaient le Chemin de Croix qui me demandent si je vais bien. Tout étourdi, je ne savais pas ce qui venait de se passer ce jour à l’anniversaire de mes 33ans », confesse Serge Defalet, avant de poursuivre.

Serge DEFALET www.kafunel.com Je devais mourir à l'âge de 33 ans
Serge DEFALET www.kafunel.com Je devais mourir à l’âge de 33 ans

« Je finis ensuite mon concert qui se déroule d’ailleurs très bien et je rentre à Abidjan. Les activités commencent à reprendre avec succès comme auparavant. Je me suis refait une santé financière, et au moment de repartir à Paris, survient la crise postélectorale. Je continue ensuite les activités musicales et je suis toujours lancé dans la ville avec le ‘’Bouatouman’’ ».

Serge Defalet de la Jet-Set reprend donc le travail avec le boucan.

Lire aussi

La maladie mystique qui le conduit à Christ

Au moment tout semble revenir à la normale, le Boucantier et artiste Coupé-décalé est fauché par une maladie bizarre. « Subitement, je tombe malade et je commence à m’enfler seul. Je fais plusieurs examens, mais sans résultats.

C’est alors que je commence à rechercher la jeune dame en question qui m’avait fait des révélations à propos. C’est ainsi que je dis à ma sœur : « Mais Florence, et ta camarade là, elle est où ? ».

serge-Defalet-
serge-Defalet-

C’est alors que ma sœur me fait savoir qu’elle s’est retrouvée au Ghana suite à la crise. Nous avons retrouvé son contact et je l’ai appelée pour lui faire cas de ce qui m’arrivait. Et il m’a répondu que depuis qu’on parle, je ne veux pas écouter et que Dieu lui-même allait me parler directement.

C’est ainsi que je fais un songe où je vois du monde en pleurs autour de moi. C’est ainsi que je me rends à l’évidence après le récit de mon songe à cette dernière, qu’il s’agit là de ma propre mort. Et elle me conseille de prier et de donner ma vie à Jésus sinon ce sera compliqué pour moi ».

C’est ainsi que Serge Defalet se met à la prière et au fur à mesure qu’il prie, il recouvre peu à peu la guérison.

« J’ai commencé à me « désenfler » et je constate que ça va mieux avant que je ne fasse un autre songe. Dans ce dernier, il s’agissait d’un combat où je me suis réveillé tout en sueur tout trempé des pieds à la tête ».

Comment j'ai échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé selon Serge Defalet
Comment j’ai échappe à la mort à 33 ans et quitte la Jet-Set et le Coupé-décalé selon Serge Defalet

Lire aussi 

Ce qui signifiait, selon lui, qu’il renaissait de ses cendres après un combat contre la mort.

Et c’est depuis cette longue expérience parsemée d’embûches de Paris à Abidjan en passant par Washington et Cotonou que Serge Defalet a décidé de donner véritablement sa vie à Christ.

Et depuis quelques années, il s’est même converti à la musique religieuse dans laquelle il évolue désormais, loin du Coupé-décalé qu’il a abandonné.

Voilà le témoignage de Serge Defalet au sujet de son départ du Coupé-décalé et comment il a évité la mort à 33 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here