SONKO LA MAIN SUR LE CŒUR : « C’est moi qui ai fait l’audio et c’était un piège…Bilahi ! Si je mens, que Dieu me jette dans son feu ardent… C’est Mansour qui m’avait supplié ».

Mansour Faye, Cheikh Issa Sall et Yakham Mbaye seraient tombés dans un piège en se saisissant de l’enregistrement sonore diffusé aujourd’hui en exclusivité sur Dakaractu par le dernier cité.

C’est du moins ce que confie Ousmane Sonko dans une déclaration retransmise en direct via Facebook.

Le leader de Pastef qui estime que les Sénégalais ont été déçus en découvrant le contenu du fameux enregistrement ne se privera pas de faire quelques mises au point.

SONKO LA MAIN SUR LE CŒUR : « C’est moi qui ai fait l’audio et c’était un piège…Bilahi !

« Nous n’avons rien à cacher. La politique va de pair avec la polémique. C’est la première fois que j’en parle et c’est la dernière fois que j’en parlerai. Le peu que j’en ai dit, c’est sur écrit à travers ma page Facebook. Celui qui devait sortir l’audio a pris la poudre d’escampette. Tous les Sénégalais ont été déçus. L’audio a eu l’effet boomerang. Finalement, ce que Mansour a dit n’était pas vrai. Je n’ai jamais dit que je n’ai jamais rencontré Mansour Faye. Ils veulent faire croire aux Sénégalais que j’attaque le jour et négocie la nuit ».

Affaire Ousmane Sonko - Mansour Faye L'enregistrement sonore de 30 secondes in-extenso.
Affaire Ousmane Sonko – Mansour Faye L’enregistrement sonore de 30 secondes in-extenso.

Il poursuit : « c’est moi qui ai fait l’audio et l’ai envoyé à Serigne Cheikh alors que je revenais de Saint-Louis. Ceci est un piège que je leur ai tendu. Je ne suis pas assez léger pour commettre une bêtise pareille. Et je visais deux choses : informer sur la date de cet entretien qui avait eu lieu en 2013 et faire savoir que je l’avais accepté en tant que secrétaire général honoraire du syndicat des impôts et domaines ».

En d’autres termes, Ousmane Sonko a, dit-il, voulu préciser que cette rencontre se tenait alors qu’il n’était pas encore dans le champ politique.

« J’ai créé mon parti politique en 2014. Et c’est Cheikh Issa Sall qui était venu me supplier de rencontrer Mansour Faye. »

Le leader de Pastef de choisir, contrairement à son ami qui a balancé son message Whatshapp, de le protéger signalant détenir sa réaction inbox par rapport à tout ce qui passe.

Affaire Ousmane Sonko - Mansour Faye : L'enregistrement sonore de 30 secondes in-extenso
Affaire Ousmane Sonko – Mansour Faye : L’enregistrement sonore de 30 secondes in-extenso

A lire aussi  Affaire Ousmane Sonko : Mansour Faye : L’enregistrement sonore de 30 secondes in-extenso

« Je ne ferai pas de déballages. J’ai même sa réaction et j’en ai fait une capture d’écran. Mais je ne veux pas descendre dans leur terrain.

L’AUDIENCE

Dans sa restitution des faits, Ousmane Sonk qui raconte l’audience, dira avoir été supplié par l’actuel maire de Saint-Louis d’accepter sa proposition de rencontrer le Président de la République.

« J’ai dit à Mansour que je ne veux pas d’audience » avant de jurer :  » Bilahi, Walahi, Tallahi.. si je mens, que Dieu me jette dans son feu ardent… »

Laisser un commentaire