Luis Fernandez, le sélectionneur français de la Guinée, n’exclut pas de quitter son poste, apprend-on de médias guinéens.
Il a laissé entendre qu’il pourrait être amené à démissionner de son poste, en dépit de la victoire de la Guinée (2-1) contre le Malawi à Blantyre, un résultat qui permet au Syli de garder toutes ses chances dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017.
“Pour l’instant, le match est terminé et on fera le point en rentrant. Que j’arrête ? Rien n’est exclu. On va prendre un peu le temps de la réflexion”, a déclaré le technicien français dans des propos rapportés par des médias locaux.
Le technicien français n’aurait pas aimé l’ultimatum que lui auraient posé les autorités guinéennes, suite au nul 0-0 concédé par la Guinée contre le Malawi, vendredi dernier (3-ème journée des éliminatoires de la CAN 2017).
Au cours d’une rencontre, au lendemain de ce match déroulé à Conakry, des officiels guinéens lui ont exigé de remporter la rencontre contre le Malawi, sous peine de se faire limoger de son poste.
Des médias locaux avancent que le technicien français aurait personnellement parlé au président de la Fédération guinéenne de football (Salifou Camara) de son intention de rendre le tablier, en dépit de cette victoire qui relance la Guinée dans la course à la qualification.
Avec cinq points et deux matchs à jouer, la Guinée est à trois points du leader du groupe L, le Zimbabwe (8 points +5).
A l’issue de la 4-ème journée, le Maroc est le premier qualifié sur le terrain tandis que le Sénégal, l’Egypte et l’Algérie ayant pratiquement validé leur ticket à deux matchs de la fin des éliminatoires.
source : Aps.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE