La pratique du tir sportif est une activité “très importante dans la préparation du militaire au combat”, a souligné, dimanche, à Dakar, le général de brigade Cheikh Sène, commandant de la gendarmerie territoriale, faisant état d’une “symbiose” entre cette discipline et ce démembrement des forces armées.

“La gendarmerie n’a jamais été éloignée de cette discipline (tir), car elle est importante pour la préparation du militaire au combat. Il y a, donc, une symbiose entre la gendarmerie et le tir”, a-t-il dit.

Le commandant Sène s’exprimait au terme d’une compétition de tir organisée par la Fédération sénégalaise de tir et chasse (FSTC) et dotée de la coupe du Haut commandant de la gendarmerie, le général de division Meïssa Niang.

Le général Sène, venu représenter le parrain de ce tournoi de deux jours, s’est félicité de “l’honneur fait à la gendarmerie à travers le parrainage de cette compétition.

Il assure que la gendarmerie fera son possible pour aider la Fédération de tir et de chasse “à réaliser ses perspectives et relever ses défis”, en réponse à une demande formulée par son président.

Mamadou Bâ avait sollicité l’aide de la gendarmerie pour “la construction de structures” qui permettraient au Sénégal d’organiser des compétitions internationales.

“La stabilité politique, la sécurité que nous avons, nous le devons aux forces de sécurité et c’est cette régularité qui fait que nous sommes sollicités pour l’organisation de compétitions internationales”, a argué M. Bâ.

Aussi la fédération de tir a-t-elle voulu “célébrer ’’dignement” le parrain en organisant le tournoi qui lui est dédié dans cinq disciplines dont le pistolet 22, le parcours de chasse et le skeet ball trap.

“Le tir est la première discipline sportive au niveau mondial avec plus de 65 millions de licenciés et 154 fédérations dans le monde. C’est un sport de partage et de communion qui suscite des valeurs”, a-t-il soutenu.

Mamadou Bâ a signalé que le 14ème championnat d’Afrique de la discipline “se tiendra bientôt en Algérie”, avant de demander à la gendarmerie “des éléments pour cette compétition, car les meilleurs tireurs sont des hommes de tenue”.

La compétition organisée par la Fédération de tir et de chasse avait démarré samedi par les éliminatoires, les finales s’étant déroulées dimanche.

Chez les dames, au pistolet 22, Sina Niang a terminé à la première place, suivie de Marième Fall et Sokhna Niang, respectivement 2e et 3e.

Habib Chicry, dans la même catégorie, a remporté la compétition chez les hommes. Norbert Pasqualini et Khalifa Mbacké se sont classés 2e et 3e.

Justin Chen est sorti vainqueur de la compétition de tir en standard. Elhadji Dioum s’est adjugé la 2e place, le colonel Pape Ibrahima Diop la 3e.

En skeet ball trap, Assane Ramlawi a terminé premier. Assane Saleh et Clément Fakhoury ont fini 2e et 3e, le deuxième nommé arrivant par ailleurs premier au parcours de chasse. Il est suivi de Hussein Zein et Aly Dervi, respectivement 2e et 3e.

LAISSER UN COMMENTAIRE