StarTimes devra se plier aux exigences de la loi sénégalaise
StarTimes devra se plier aux exigences de la loi sénégalaise

Le groupe audiovisuel local Excaf conteste la validité du contrat de diffusion signé entre la Ligue sénégalaise de football professionnel et le groupe chinois de distribution de chaînes de télévision satellitaires StarTimes.


L’opérateur chinois de distribution de chaînes de télévision satellitaires a acquis début novembre les droits de diffusion du championnat sénégalais de football de première et seconde division.

A partir de la saison 2018-2019 et pour une durée de 10 ans, StarTimes devrait diffuser par satellite deux matches chaque journée de championnat, soit 52 matchs par saison, avec des rediffusions et un magazine après chaque journée.

A lire aussi : Le Sénégal champion d’Afrique de Slam

A lire aussi : Les poissons ‘disparaissent’ des côtes du Sénégal

La société chinoise va verser en échange plus de 6 milliards de FCFA à la Ligue sénégalaise de football professionnel pour accompagner les clubs sénégalais.

Le contrat de sponsoring ne pose pas problème, cependant StarTimes n’aurait pas respecté l’obligation faite dans la loi sénégalaise à tout investisseur dans l’audiovisuel, de « créer une société de droit sénégalais dont 51% des parts sont détenus par des Sénégalais.

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel sénégalais a enjoint StarTimes à se mettre en règle avec la législation du pays.

Laisser un commentaire