Devenu pasteur, Taribo West dénonce désormais les pratiques mystiques qu’il employait avec ses coéquipiers durant sa carrière de joueur. « Il y a des fétiches et des rituels dans le football.

Cela existe toujours. J’ai été avec les joueurs qui l’ont utilisé et je l’ai utilisé. Donc, pourquoi les gens le nient ? », s’étonne l’ancien international nigérian.

Taribo West : « Oui, j’ai eu recours aux fétiches et rituels »

Exit les tresses extravagantes et colorées qui le caractérisaient. Place à des chevaux courts et un crâne légèrement dégarni. La coupe a changé, le mode de vie aussi.

Sept ans après avoir raccroché les crampons, Taribo West est un autre homme, qui consacre sa vie à Dieu.

Notamment passé par l’AJ Auxerre, l’Inter et l’AC Milan, l’ancien défenseur Taribo West est désormais fondateur et pasteur de la « Shelter in the Storm Miracle Ministries », une église basée à Lagos.

Taribo-West
Taribo-West

S’il n’a toujours pas dévoilé le mystère entourant son âge (il a officiellement 41 ans mais est soupçonné d’avoir 12 ans de plus), le Nigérian s’est confié sans détour sur les pratiques qui étaient les siennes lorsqu’il était joueur, dans une interview-vérité accordée au Punch.

Et le médaillé d’Or (Taribo West) aux Jeux Olympiques 1996 l’assure : la sorcellerie et le mystique font partie intégrante du football.

« Un moyen de nous prendre de l’argent«

« Du temps de ma carrière, lorsque j’étais dans l’ignorance, j’avais l’habitude de recourir à des mallams et des babalawos (médecins traditionnels, ndlr) afin qu’ils fassent des fétiches pour nous, que nous emmenions au camp de l’équipe nationale. Parfois cela marchait, parfois non« , révèle le Nigérian.

« Dans certains clubs, avant chaque match, le président vous donne un fétiche porte-bonheur pour jouer. Ils vous disent de le mettre dans les chaussures ou les chaussettes. Il y a des entraîneurs qui font appel aux sorciers africains et aux voyants du Sénégal, du Burkina Faso, du Congo et même du Nigeria« , assure l’ancien Milanais, qui affirme briser un tabou.

« Cela marche pour ceux qui y croient. Je l’ai vu, j’en ai fait l’expérience. J’ai été avec les joueurs qui l’ont utilisé et je l’ai utilisé. Donc, pourquoi les gens le nient ? Il y a des fétiches et des rituels dans le football.

Dieu l’a utilisé pour changer ma vie

Cela existe toujours« , soutient-il. Après avoir dépensé des sommes conséquentes pour tenter de gagner les matches, éviter les blessures ou être informé de futurs résultats, l’ancien défenseur combat désormais ces pratiques.

Taribo West, l'ex-footballeur devenu www.kafunel.com pasteur au Nigeria
Taribo West, l’ex-footballeur devenu www.kafunel.com pasteur au Nigeria

Le déclic a eu lieu lorsqu’il a croisé l’évangéliste Patience Ikemefuna, à Milan. « Dieu l’a utilisé pour changer ma vie, qui n’est désormais plus la même. J’ai rencontré Dieu et je suis né à nouveau. J’ai découvert que ces pouvoirs (mystiques, ndlr) sont en fait impuissants.

A lire aussi

C’était juste un moyen de nous prendre de l’argent. J’étais dans l’ombre« , confie l’ancien Super Eagle, qui consacre désormais sa vie au prêche et à la méditation, laissant un peu de répit à ses cheveux, qui ont eux aussi eu une carrière éreintante.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here