Les voyageurs payeront 14000 Escudos pour un test Covid-19. Une mesure qui met en difficultés 75 ressortissants Sénégalais au Cap Vert en difficultés qui ont subi les conséquences de la crise sanitaire.

Restés sans emplois depuis mars 2020, ces ressortissants de Île de Sal et Boa Vista ont décidé de rentré au bercail. Mais les conditions financières ne militent en leur faveur.

Suffisant pour que l’ARSCV (Association des Ressortissants Sénégalais au Cap Vert) monte au créneau pour alerter l’Ambassade et l’opinion publique.

Test Covid-19 au Cabo Verde, une mesure sans compassion pour les sénégalais

Le prix a été fixé par ERIS (Independent Health Regulatory Entity) et entre en vigueur ce jeudi. Tous ceux qui ont l’intention de voyager à l’étranger devront payer 14000 escudos pour le test RT-PCR obligatoire pour détecter le coronavirus dans le corps.

mesure de payer 14 000 escudos
mesure de payer 14 000 escudos

Sont exonérés de paiement les patients évacués par le Service National de la Santé, les techniciens de santé et accompagnateurs, les étudiants qui vont poursuivre des études supérieures et les enfants de moins de 12 ans, pour autant que les tests soient effectués dans des laboratoires publics de virologie.

Le prix de chaque test de dépistage à des fins de voyage était de 1 000 escudos mais le gouvernement a compris qu’il était « injuste » pour l’Etat et a demandé à ERIS de fixer un nouveau prix. La mesure laisse ouverte la possibilité à des cliniques privées d’entrer dans l’entreprise.

#QUESTIONS_ET_PLAINTES

Le prélèvement d’échantillons pour le test Covid-19 doit être effectué jusqu’à 72 heures avant le vol, et les passagers dont les tests ne sont pas concluants ou positifs ne peuvent pas voyager.

Au Cap-Vert, de nombreux passagers se plaignent d’être laissés sans réponse en temps opportun, comme Ângela Martins, par exemple.

Note d'information de la communauté sénégalaise de Cabo Verde
Note d’information de la communauté sénégalaise de Cabo Verde

Angela, qui dit avoir déjà fait 3 tests PCR consécutifs: le premier n’était pas concluant, le deuxième et le troisième étaient négatifs, mais n’a appris le résultat qu’après la date du voyage, qui a déjà dû reporter deux fois.

L’ attente d’un quatrième résultat à la suite du dernier test est tombée en dehors des 72 heures requises. Angela demande s’il est permis de «passer» 4 tests avec une seule personne, alors que la logique serait la rationalisation des moyens et des matériaux (en plus de tout l’inconfort que cela provoque).

A lire aussi  Coronavirus: trois ministres gambiens testés positifs

Outre le coût lié au report des voyages et aux «autres inconvénients», Angela garantit également que les services de santé «encouragent» les passagers de nationalité européenne ou résidant en Europe à voyager sans le résultat du test, mettant ainsi d’autres passagers en danger.

Ensuite, il y a les «privilégiés» qui ont abouti le même jour alors que les «pauvres» reçoivent souvent le résultat, à plusieurs reprises, seulement après la date du voyage.

#N_B: Les enfants, étudiants et patients évacués sont exemptés.

Laisser un commentaire