Témoin, larmes aux yeux. Le quartier de Grand-Médine, s’est réveillé dans la peur et l’angoisse ce jeudi matin.

En effet, deux camions frigorifiques qui se livraient à une course ont fini par rallonger le décompte macabre de l’année 2019. Bilan : 4 morts et plusieurs blessés selon un témoin des faits.

Revenant sur le film du drame, ce témoin oculaire  sous le couvert de l’anonymat informe que les faits se sont produits vers 6 heures du matin.

L’homme visiblement traumatisé par l’horreur auquel il vient d’assister, est entouré d’une dizaine de badauds qui essayent chacun d’en savoir plus.

Interrogé par l’un d’eux, il explique qu’il était sous la passerelle avec une dame et un homme qui faisait du sport.

Tout à coup, ils ont vu deux chauffeurs de camions frigorifiques qui se lançaient à une course-poursuite.

« Vu que la route était libre, le premier camion qui est passé, a percuté violemment le rétroviseur de la voiture d’une dame qui était garée sur le côté gauche de la route juste sous la passerelle qui se trouve en face du stade (Léopold Sédar Senghor Ndlr) », raconte-t-il.

Après quelques secondes d’hésitation, le jeune homme poursuit son récit : « Voulant constater les dégâts, la dame est sortie de son véhicule en compagnie d’un agent de SAGAM, et c’est là où le deuxième camion est venu l’écrabouiller avant de percuter mortellement l’agent de SAGAM, pour ensuite terminer sa course contre  un minicar en coinçant les deux apprentis. Au final, moi j’ai décompté 4 morts. D’ailleurs d’autres disent qu’il y a même plus ».

Quand des témoins préfèrent filmer au lieu de sauver…

Ce tragique accident restera inoubliable pour les habitants de Grand Yoff et alentours. Ce matin, du lendemain de ce Noël 2019 , aux environs de 6h 45, un accident mortel s’est produit devant le pont ex Sénégal 92 sis en face Stade Léopold Sedar Senghor.

Étant le premier groupe de presse à arriver sur les lieux, Xalima est en mesure de vous rapporter qu’il y’a 3 morts 7 blessés graves.

Le film de l’accident

Aux environs de 6h 45, Mme Manè, à l’intérieur d’un véhicule Toyota, a vu son rétroviseur écrasé par un camion frigo.

Rapidement elle s’arrête à côté du Pont ex Sénégal 92. Le camion s’arrête devant elle et le chauffeur descend pour la demander pardon.

Au moment où le chauffeur présentait ses excuses à la pauvre dame, un autre camion conduit par un chauffeur « fou », arrive en vitesse.

Sans frein, le « fou » chauffeur, ne peut plus s’arrêter et écrase la dame, le chauffeur qui présentait ses excuses et un agent de la Sagam et un jeune qui traversaient.

choc1
choc1

La dame, le chauffeur et l’agent de la Sagam sont morts sur le coup. Un coup dur. Le jeune homme s’est trouvé dans un état grave. 6 autres personnes sont aussi blessés.

Terrible accident, la scène était horrible. Le sang a changé la couleur de la rue. Les sapeurs-pompiers, rapidement, ont évacué les blessés et les morts.

Encore la route a fait des victimes.

Mme Mané, selon un de ses voisins trouvé sur place, était une femme brave, exceptionnelle, qui a passé toute sa vie à travailler pour nourrir ses enfants. Son mari, trouvé sur place, aussi, était inconsolable.

« Non ça peut pas arriver », a crié un témoin

Son fils, un jeûne d’une trentaine a fait pleuré toute l’assistance qui regardait la scène.

Devant la voiture de sa défunte mère, il se met en genoux et laisse entendre: « Maman non pas toi, maman tu m’avais promis que tu allais toujours être là. Non… ».

Le jeune homme, à côté de son père, voit le corps de sa mère, transportait par les sapeurs pompiers.

Selon un autre témoin oculaire qui se nomme El Hadji Abdoul Ndir, quand le drame est survenu, je suis allé secourir les morts et les blessés.

«  J’ai appelé au secours , venez m’aider avant l’arrivée des sapeurs-pompiers mais d’autres témoins ont préféré filmer et ne pas assister à ces personnes qui sont en danger.

C’est dommage et cruel et de voir ces gens filmer, dans ses moments où aider nos semblables étaient un devoir pour tout individu témoin de ce terrible accident »,dit-il.

Le voisin de Mme Mané a lancé un appel à toutes les personnes qui ont filmer la terrible scène d’aujourd’hui.

«  Svp, aux sénégalais témoins du drame qui ont préféré filmer au lieu de sauver des personnes en danger, svp ne publiez pas la scène sur les réseaux sociaux. La dame qui est morte aujourd’hui, était exceptionnelle. Elle ne mérite pas que sa mort soit partagée sur les réseaux sociaux. Avant de publier, pensez à ses enfants qui, aujourd’hui, ont perdu une bonne mère », a-t-il-confié avant de voir les larmes sortir de ses yeux.

Laisser un commentaire