Une crise politique secoue le Togo depuis de longs mois. Les législatives boycottées par l’opposition

0
217

Au Togo, plus de 3 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour désigner leurs 91 députés ce jeudi.


Les bureaux de vote ouvrent au fur et à mesure depuis le début de la journée déclarée fériée, chômée et payée selon les autorités.

A lire aussi : Togo Debout appelle à la mise en œuvre des réformes

Peu d’enjeux pour ce scrutin, puisque après plus d’un an de crise politique, la coalition des 14 partis d’opposition, la C14, n’y prend pas part.

La question de la limitation du nombre de mandats présidentiels au cœur de la contestation de la coalition de l’opposition.

A lire aussi : L’opposition boycotte le recensement électoral au Togo

La C14 réclame l’arrêt du processus électoral tant que la réforme constitutionnelle limitant le mandat présidentiel n’aura pas été adoptée.

Cette restriction à deux mandats, qui avait été incluse dans la constitution de 1992, avait ensuite été supprimée en 2002 permettant à Faure Gnassingbé de se présenter.

Laisser un commentaire