mere-sans-coeur-met-le-feu-a-sa-voiture-alors-que-son-petit-garcon-est-a-linterieur
mere-sans-coeur-met-le-feu-a-sa-voiture-alors-que-son-petit-garcon-est-a-linterieur

Une mère sans cœur met le feu à sa voiture alors que son petit garçon est à l’intérieur. Dans la pensée collective, les parents sont tenus de prendre soin de leurs enfants tout au long de leur développement. Ils leur inculquent des principes et veillent à les accompagner dans les différentes étapes de leur vie.

Ils les protègent également contre les dangers potentiels qui menacent leur bien-être et les aident à dépasser les barrières qui s’érigent sur leur chemin. Malheureusement, tous les parents ne semblent pas à même d’assurer leur rôle de la meilleure manière possible. Selon un témoignage relayé par Fox 57, une mère américaine aurait volontairement mis le feu à sa voiture avec son enfant à l’intérieur.

Généralement, la mère occupe une place centrale dans la vie d’un enfant et partage avec lui un amour qui n’est semblable à aucun autre. Sa tendresse, son implication dans son quotidien et ses conseils bienveillants sont souvent légitimes à son épanouissement. Toutefois, il arrive que certaines mères fassent preuve de comportements indignes qui suscitent la colère. Caylin Allise Watson, 23 ans, a failli mettre fin à la vie de son bébé sur une autoroute.

Caylin-Allise-Watson
Caylin-Allise-Watson

Une mère met intentionnellement le feu à sa voiture avec son bébé à l’intérieur
Jeune maman, Caylin Allise Watson est aujourd’hui placée dans un centre de détention. Elle fait l’objet de plusieurs chefs d’accusation dont tentative de meurtre, incendie criminel, abus et infliction de sévères blessures à un enfants.

Selon le département de police de la ville, la femme a volontairement mis le feu à une voiture dans laquelle se trouvait son fils de 14 mois. L’incident s’est produit sur une autoroute, un dimanche. D’après le rapport de police, la mère utilisait l’accélérateur pour infliger à l’enfant “des blessures corporelles ou la mort”.

voiture-en-feu
voiture-en-feu

Pour récolter plus d’informations sur la mère, la station Wach affiliée à Fox News a interrogé Dallas Tenley, une femme qui fréquentait le même lycée que l’accusée. “C’est tout simplement fou pour moi. Je n’aurais jamais imaginé que quelqu’un que je connais puisse faire ça, surtout pas Caylin. Je ne pense pas qu’une personne sensée puisse agir de la sorte, surtout face à un enfant”, a-t-elle déclaré. Suite à ce terrible incident, l’enfant a été transporté dans un hôpital spécialisé dans le traitement des malades brûlés.

Mère sans cœur met le feu à sa voiture 

Il a subi de sévères brûlures et s’est retrouvé dans un état critique. La mère a d’abord été transférée dans un hôpital pour soigner ses blessures avant d’être placée en prison. Lors de cet incident, quatre passants s’étaient arrêtés sur l’autoroute afin d’évacuer l’enfant de la voiture et d’appeler les secours.

voiture-en-feu1
voiture-en-feu1

La mère a été arrêtée après que la police ait découvert qu’elle avait intentionnellement envisagé de brûler la voiture. Mais l’enquête se poursuit toujours en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cet acte.

L’instinct maternel existe-t-il vraiment ?

La plupart des personnes pensent qu’à partir du moment où une femme porte son enfant, son “instinct maternel” se manifeste. Ainsi, elle pourrait ressentir des émotions très particulières qui la pousseront à aimer inconditionnellement sa progéniture. Ce lien précieux pourrait s’établir naturellement dès les premiers mois de grossesse et se renforcer de jour en jour. Pourtant, plusieurs histoires font prendre conscience que cet instinct maternel n’est pas toujours inné.

Selon Françoise Héritier, anthropologue, la notion d’instinct maternel renvoie aux mammifères et peut être réductrice pour l’être humain. En effet, l’Homme est doté d’une conscience et d’un libre arbitre qui lui permettent de faire ses propres choix. De ce fait, ses pensées et ses actions ne seraient pas guidées par un instinct primitif.

Ainsi, l’anthropologue considère que l’amour d’une mère pour son enfant n’est pas un sentiment acquis dès la grossesse mais reste spécifique à chaque cas. Pour la neurobiologiste Catherine Vidal et la psychologue Maryse Vaillant, le cerveau humain reste extrêmement complexe.

A lire aussi  Aïda Coly, 16 ans: « Ma mère me contraignait à coucher avec des hommes pour un bol de riz »

L’existence d’un instinct maternel reviendrait à considérer que la femme et l’animal partageraient les mêmes mécanismes comportementaux. Or, la manière dont la mère se comporte avec sa progéniture et les sentiments qui découlent de cette relation ne sont pas seulement liés aux hormones de la femme.

En effet, le vécu, les expériences ou encore le contexte social d’une mère sont autant de facteurs qui peuvent influencer sa relation avec son enfant. Par conséquent, il existe des femmes qui éprouvent très rapidement un attachement singulier envers leur enfant, tandis que d’autres ne ressentent que de l’indifférence. Certaines peuvent même développer une jalousie envers leur progéniture. En réalité, chaque femme reste unique et peut vivre son expérience de mère de façon spécifique.

Laisser un commentaire