Mayotte à découvrir en 5 activités à petits prix. Les vacances en France devraient être la norme cet été en raison de la crise sanitaire. Pour vous aider à faire votre choix, Yahoo vous propose tous les mardis et vendredis cinq lieux incontournables de chaque région ou territoire français. Posez vos valises à Mayotte pour le 19e épisode de votre série estivale préférée.

Mayotte : 5 activités à petits prix

C’est sans doute le plus méconnu des territoires d’outre-mer. Devenue officiellement le 101e département français suite à un référendum en 2011, Mayotte couvre une superficie d’environ 374 km².

Celle que l’on surnomme “l’île aux parfums” se compose de deux îles principales : Petite-Terre et Grande-Terre. Focus sur ce confetti volcanique aux charmes méconnus posé sur l’océan Indien entre les côtes du Mozambique et de Madagascar.

Le lac Dziani

La première chose qui frappe en découvrant le lac Dziani, c’est sa couleur. Ses eaux vertes – parfois turquoises en fonction de la luminosité – attirent immédiatement l’oeil de celui qui les contemplent.

Le lac Dziani
Le lac Dziani

Ce lac à fond plat, typique des cratères explosifs, tient sa couleur verte de la présence d’une micro algue, la Spiruline.

Pour voir ce lieu “unique au monde” de vos propres yeux, rendez-vous sur la plus petite des deux îles de Mayotte, à Petite-Terre. Le tour du lac permet d’avoir une vue d’ensemble de ce minuscule bout de terre mais aussi de la très jolie plage de Moya.

Le mont Choungui

Gravir le mont Choungui est sûrement l’une des plus belles randonnées à faire à Mayotte. Deuxième plus haute montagne de l’île (derrière le Mont Bénara), elle culmine à 593 mètres.

Le mont Choungui
Le mont Choungui

Pendant l’ascension (environ 1 heure), zigzaguer entre les racines géantes et s’accrocher aux racines et aux troncs font partie du jeu avant de pouvoir apprécier la plus belle vue de Mayotte.

A lire aussi  Mayotte: un délégué du gouvernement nommé la semaine prochaine (Girardin)

Une fois arrivé au sommet, soufflez pour profiter d’un sublime panorama à 360°. Comme la végétation est quasi-absente, la vue est imprenable sur le lagon, la barrière de corail, les villages et îlots alentours. Tôt le matin et tard le soir, les couleurs donnent encore plus relief au spectacle.

Le jardin botanique de Coconi

Au centre de l’île de Grande-Terre se dresse le jardin botanique de Coconi. À Ouangani, la seule des 17 communes de l’île dépourvue de façade littorale, le vert de ce décor tropical surpasse largement le bleu du lagon.

Cacaoyers, poivriers, orchidées avec gousses de vanille, palmiers, cocotiers, vétivers, Ylang-Ylang, citronnelles, griottiers… Plus de 500 espèces y sont répertoriées dans cet écrin de verdure de trois hectares.

Petite déception : l’absence de panneaux explicatifs. Un peu déstabilisant pour les non-initiés.

L’Écomusée du sel

Vous avez toujours voulu en savoir plus sur la fabrication du sel ? Vous êtes au bon endroit. En poussant la porte de l’Écomusée du sel de Bandrélé, les différentes étapes de la production vous y seront expliquées.

Allez à la rencontre des “mama shingo” (“mamans du sel”) pour connaître tous les secrets de cet artisanat ancestral. Avec un peu de chance, elles vous laisseront même participer.

A lire aussi  La bourde de Jean Castex sur « l’île » de Guyane

Cette ressource naturelle au gout différent du sel traditionnel serait même préconisé pour les personnes souffrant l’hypertension. Dans tous les cas, ne repartez pas de la visite sans votre petit sachet de sel.

Tarif : 3 euros pour les adultes.

L’îlot de sable blanc

Fermez les yeux et imaginez une île déserte où pourraient s’échouer des naufragés. Il pourrait bien s’agir de l’îlot de sable blanc à la Pointe de Saziley dans le sud-est de Mayotte.

L’îlot de Sable Blanc
L’îlot de Sable Blanc

Longue de presque 500 mètres, ce petit bout de sable est le paradis sur terre. Dans ce cadre idyllique, la baignade s’impose pour explorer en snorkeling les fonds marins extrêmement riches de l’océan Indien.

Laisser un commentaire