81 / 100

Une vague de chaleur apocalyptique ravage tout sur son passage. Les flammes ravagent les collines autour de Kamloops, en Colombie-Britannique. Plus d’une centaine d’incendies ravagent l’Ouest américain.

Vague de chaleur provoque plus de 100 incendies ravageant l’Ouest américain

Les incendies continuent de faire rage dans au Canada et en Californie après la vague de chaleur qui a fait des centaines de morts dans l’ouest de l’Amérique du Nord.

La plupart dans l’ouest du Canada, en Colombie-Britannique, où le nombre d’incendies a encore augmenté dans la soirée vendredi.

A lire aussi

On compte désormais 168 incendies en Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, dont une dizaine jugés préoccupants, voire hors de contrôle par les autorités.

La plupart de ces feux sont localisés autour de Kamloops, dans le sud de la Colombie-Britannique.

Plus de 1 000 personnes ont déjà dû quitter leur domicile jeudi.

Mais les résidents de cette province sont invités à suivre attentivement les directives des autorités qui pourraient procéder à de nouvelles évacuations, car de nouveaux départs de feux sont attendus ce week-end.

Pourquoi ?

Il y a d’abord la chaleur, comme l’expliquent les météorologues canadiens, le thermomètre a atteint 49,6 degrés par endroit cette semaine.

Des températures qui s’ajoutent à une sécheresse exceptionnelle ces dernières semaines.

Les scientifiques notent aussi qu’en 24 heures, la foudre a touché le sol plus de 100 000 fois en Colombie- Britannique entre mercredi et jeudi par exemple.

A lire aussi

C’est au cœur de cet immense orage que le village de Lytton, à 250 kilomètres de Vancouver, a presque entièrement brûlé, centre-ville inclus.

Les scientifiques notent aussi qu’en 24 heures, la foudre a touché le sol plus de 100 000 fois en Colombie-Britannique entre mercredi et jeudi par exemple.

Les 250 habitants avaient été évacués mercredi soir en raison d’un feu qui s’est propagé très rapidement.

L’armée déployée

Les experts estiment que cette vague de chaleur, qui a déclenché des alertes à la canicule dans des zones où habitent des millions de personnes et a fait près de 500 morts au Canada et au moins 16 aux États-Unis, a été provoquée par le réchauffement climatique.

Cette vague de chaleur se déplace maintenant vers l’Est et les prairies du centre du Canada.

Des renforts ont été demandés à l’État fédéral : 350 soldats de l’armée canadienne doivent être déployés pour aider à combattre ces incendies.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here