Home Buzz Kafunel Révélations Les maladies que vous risquez si vous lavez mal les fruits et...

Les maladies que vous risquez si vous lavez mal les fruits et légumes (expert)

0
Fruits et légumes les maladies que vous risquez si vous les lavez mal

Fruits et légumes. Quelles sont les maladies que vous risquez si vous les lavez mal ? Intoxication alimentaire, insuffisance rénale, toxoplasmose, kystes dans le foie, asthme, infertilité et cancer …

Fruits et légumes et les risques de maladies si vous les lavez mal

Il existe des risques de maladies développées plus ou moins sur le long terme, qui peuvent apparaître si les légumes ou les fruits sont mal ou pas lavés.

Les contaminations dues aux germes

Sur certains de nos fruits et légumes se trouvent des germes provenant de l’intestin des animaux et des pathogènes comme les Salmonella, Bacillus cereus, Escherichia coli, Yersinia enterocolitica, Clostridium perfringens, Clostridium botulinum, Listeria ou Shigella… Des noms qui ne vous disent peut-être rien, mais qui peuvent déclencher une intoxication plus ou moins sévère.

Manger quelques salmonelles au cours d’un repas ne vous fait, normalement, pas courir le risque de tomber malade. Pour cela, il faut en ingérer des dizaines de milliers, ce qui peut provoquer une intoxication alimentaire.

Crampes abdominales, nausées, vomissements, diarrhée, fièvre ou maux de tête seront alors au rendez-vous. Il s’agit de la maladie la plus courante qui peut être développée, ayant pour cause un fruit ou légume mal lavé. Mais il est possible d’en contracter d’autres.

Certains germes peuvent avoir des conséquences bien plus violentes sur la santé. L’Escherichia coli peut provoquer une insuffisance rénale et le Clostridium botulinum peut conduire à une insuffisance respiratoire voire la paralysie.

Toxoplasma gondii : dangereux pour les femmes enceintes

Le nom « toxoplasma gondii » vous parle-t-il ? Il s’agit d’un parasite qui vit dans l’intestin des chats ou des rongeurs. Ce parasite peut se retrouver sur les fruits et légumes et causer des soucis de santé chez les personnes immunodéprimées ou chez les femmes enceintes qui n’ont jamais été en contact avec ce parasite, et qui n’ont donc aucun anticorps pour se défendre.

La toxoplasmose congénitale (quand le fœtus est infecté par la mère durant la grossesse) a des conséquences très variables en fonction du stade de la grossesse. Le risque de transmission au fœtus est plus faible en début de grossesse et moins grave en fin de grossesse.

Avant 16 semaines (très rare) la maladie peut entraîner une fausse couche, des retards psychomoteurs ou une atteinte neurologique. Entre 16 et 28 semaines, peuvent apparaître des lésions cérébrales. Après 28 semaines, peuvent être relevées des lésions oculaires (atteinte des pigments de la rétine pouvant entraîner une déformation de la rétine).

Ver solitaire : il peut aussi être sur les fruits et légumes

Un autre parasite comme le ténia du chien ou du renard dû à l’Echinococcus peut, suite à l’ingestion d’œufs éliminés par les fèces qui souillent les fruits ou légumes et que l’on mange, provoquer des kystes dans le foie.

S’il se contracte généralement plus suite à la consommation de viande mal cuite, le « ver solitaire » peut également s’attraper en ingérant un légume ou un fruit qui aurait été souillé par un renard.

Les symptômes de cette maladie sont : maux de ventre, pertes blanches au niveau des selles, diarrhée, constipation, maux de tête, perte d’appétit, éruption cutanée. Mieux vaut consulter votre médecin dès l’apparition des symptômes.

Les contaminations dues aux pesticides

Il n’est pas inhabituel d’entendre que, de plus en plus, il existe des traces trop importantes de résidus de pesticides, herbicides ou autres fongicides utilisés lors de la culture de nos fruits et légumes.

Faute à l’agriculture intensive qui a recours de manière massive à ce genre de procédés. Certains médecins, associations de consommateurs ou même l’agence sanitaire européenne soupçonnent les pesticides d’avoir des effets néfastes sur la santé à long terme comme l’asthme, l’infertilité ou plusieurs cancers.

Cholestérol, hypertension, troubles du sommeil : les maladies qui explosent à Noël

Certains fruits et légumes sont plus contaminés que d’autres par les pesticides. Les fruits où l’on retrouve le plus de résidus de pesticide sont (par ordre décroissant) : les raisins, les clémentines, les cerises, les pamplemousses, les fraises, les pêches, les oranges, les pommes et les abricots. La liste est encore longue.

Du côté des légumes, les plus « touchés » sont : les céleris branches, les herbes fraîches, les endives, les céleris raves, les laitues, les poivrons, les piments et les pommes de terre. Là encore, la liste est longue.

A lire aussi  Bonne année 2021: meilleurs voeux, SMS, images, messages Facebook et WhatsApp à envoyer comme voeux de bonne année

Cette liste a été établie suite à un rapport de Générations Futures issu des chiffres du ministère de l’Économie. L’étude a été menée sur 19 fruits et 33 légumes entre 2012 et 2016. Cette enquête a été effectuée d’après les données officielles récoltées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (GDCCRF).

L’avis de la nutritionniste Alexandra Retion :

« Manger des fruits et légumes est essentiel dans notre alimentation pour rester en bonne santé. Ils vous apportent un florilège de vitamines, minéraux et de fibres chaque jour. Effectivement, les fruits et légumes peuvent être plus ou moins toxiques si certaines précautions ne sont pas prises.

fruits et légumes frais

Pour des populations à risque comme les femmes enceintes par exemple, il vaut mieux consommer des fruits et légumes chez soi, plutôt qu’à l’extérieur. Et donc, chez soi, de prendre la précaution de bien laver les fruits et légumes pour éviter les risques. Privilégier des fruits et légumes bio peut être également conseillé, pour limiter la consommation de pesticides ».

Laver efficacement ses fruits et légumes

Tous les légumes ou les fruits que vous achetez, peu importe l’endroit, qu’ils soient issus de l’agriculture biologique ou non, ne sont pas systématiquement lavés. Dans le doute : procédez vous-même au lavage. Il est recommandé de procéder à un lavage à l’eau courante pour éliminer toutes traces de poussières, de terre, une partie des germes présents sur la surface et les résidus de pesticides.

Il existe plusieurs méthodes pour un lavage efficace :

À l’eau courante : la pression de l’eau chasse la terre, le sable, les vers et les insectes ; Le lavage dans plusieurs bains successifs : les légumes sont frottés et brassés soigneusement, puis transvasés d’un récipient d’eau froide et propre à l’autre sans être égouttés. Prenez les légumes dans vos mains pour les transporter d’un bac à l’autre. Les résidus indésirables restent alors dans le fond du bac.

Automassage de Médecine Chinoise contre l’hypertension

Inutile de faire tremper trop longtemps vos fruits et légumes dans l’eau (excepté les pommes de terre). Un trempage longuet pourrait être contreproductif et entraîner une prolifération microbienne en plus d’une perte vitaminique et minérale.

Au cas par cas :

Pour la laitue ou les choux, choux-fleurs, enlevez les feuilles extérieures avant de les frotter légèrement sous l’eau courante pour déloger les particules de terre.

Vous pouvez ajouter quelques gouttes de vinaigre à l’eau de lavage pour déloger limaces et moucherons des salades de votre jardin. En effet, l’acidité fait réagir les insectes (chenilles, pucerons) qui sortiront facilement du produit.

Les fruits et légumes pour l’hydratation

Les fruits et légumes ayant une surface ferme comme les melons, les pommes de terre ou les carottes, peuvent être brossés. Vous pouvez aussi les laver à l’eau tiède, si la terre séchée adhère fortement au produit.

Les fruits crus utilisés pour les desserts ou à consommer en l’état doivent être soigneusement lavés à grande eau, égouttés et réservés dans des récipients sous papier film, au réfrigérateur à + 3 °C maximum sauf certains fruits exotiques comme les bananes qui sont réservées à +12 °C.

Il est à noter que même les fruits à « pelures » comme les clémentines doivent être lavés. En effet, les germes ou pesticides présents sur la peau peuvent rapidement se transférer à la chaire du fruit lors de l’épluchage.

L’avis de la nutritionniste Alexandra Retion :

« D’une manière générale, que les fruits et légumes soient bio ou pas, il est préférable de les laver pour diminuer les risques d’intoxication. Cela n’enlève en rien à leur qualité nutritionnelle ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version
Enable Notifications    OK No thanks