14-Juillet le survol de la Patrouille de France interdit à Lyon
14-Juillet le survol de la Patrouille de France interdit à Lyon

14-Juillet. La Patrouille de France dans le ciel au-dessus du Mont-Valérien à Lyon (France) est désormais un vain passé qui continue de garder de bons souvenirs de spectacles.

Les Alphajets ne pourront pas survoler Lyon dans leur remontée vers Paris pour les cérémonies de la Fête nationale du 14-juillet, pour éviter des attroupements.

Elle ne passera pas au dessus de la capitale des Gaules. Le nouveau maire écologiste de Lyon Grégory Doucet a décidé d’interdire le survol des avions de la Patrouille de France au-dessus de la ville, a rapporté Lyon Mag cette semaine.

14-Juillet sans patrouille à Lyon

Les Alphajets, censés survoler lundi 13 juillet le ciel de l’agglomération lyonnaise avant de rejoindre la capitale pour la Fête nationale, ne pourront donc être observés pour cause de crise liée à l’épidémie de Covid-19.

Une situation sanitaire qui a poussé la nouvelle équipe municipale à interdire le passage des avions, craignant de grands attroupements sur l’espace public.

Les autorités militaires, interrogées par Le Progrès, jugent aussi trop risquée la démonstration de la Patrouille de France en cette période de crise liée au coronavirus.

Reste que la décision de la mairie de Lyon n’a pas manqué de faire réagir Laurent Wauquiez. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes estime qu’il est « dommage de priver les Lyonnais de la fierté d’avoir la Patrouille de France en ce jour ».

Une cérémonie militaire prévue lundi

En parallèle de cette annonce, la mairie de Lyon et la préfecture du Rhône ont décidé d’interdire le feu d’artifice et les bals populaires du 14 juillet. Des mesures prises pour réduire les risques de propagation du coronavirus.

SUR LE MÊME SUJET
14-juillet: derniers réglages avant le défilé aérien pour la patrouille de France

Une cérémonie militaire sans défilé se tiendra toutefois lundi après-midi sur le cours Franklin Roosevelt à Lyon pour rendre hommage aux unités de l’opération Résilience, aux secours et services de santé des armées mais également au personnel soignant.

Laisser un commentaire