Proxénétisme, traite de personnes à Ziguinchor : 4 mineures transformées en esclaves sexuelles

0
16
84 / 100

Ziguinchor est tombée dans les mailles de Proxénétisme, traite de personnes. Tenez-vous bien ! 4 mineures transformées en esclaves sexuelles. Un couple, cerveau de ce trafic illicite, tombe…

4 mineures transformées en esclaves sexuelles à Ziguinchor

4 MINEURES TRANSFORMÉES EN ESCLAVES SEXUELLES, UN COUPLE TOMBE... à ZIGUINCHOR
4 MINEURES TRANSFORMÉES EN ESCLAVES SEXUELLES, UN COUPLE TOMBE… à ZIGUINCHOR

Une affaire de proxénétisme, de traite de personnes et faux sur des documents administratifs secoue Ziguinchor, avec des mineures au nombre de quatre transformées en esclaves sexuelles, selon Libération de ce samedi.

Venues de Sierra-Léone, elles devaient, sous la menace et les coups, entretenir des rapports afin de rembourser les « frais du voyage » à leurs bourreaux.

A lire aussi

De faux documents confectionnés pour les présenter comme des majeures alors qu’elles ont entre 15 et 16 ans. Séquestrées, elles ont organisé leur « évasion » avant de saisir la police, renseigne le journal.

Le couple de Nigérians Kingoley Ugochurvu et Okrie Jenifor et la Sierra-léonaise Aïcha Krumah arrêtés. Les victimes présumées placées au Centre de premier accueil de Ziguinchor.

Proxénétisme, traite de personnes, un couple tombe à Ziguinchor 

Proxénétisme, traite de personnes et faux sur des documents administratifs. Le sombre décor est campé. Et l’horrible scène se passe à Ziguinchor.

Ziguinchor Proxénétisme, traite de personnes 4 mineures transformées en esclaves sexuelles
Ziguinchor Proxénétisme, traite de personnes 4 mineures transformées en esclaves sexuelles

De quoi s’agit-il ?

Selon le quotidien Libération qui vend la mèche dans sa parution de ce samedi, quatre mineures sont transformées en objets sexuels.

Séquestrées, elles ont organisé leur « évasion » avant de saisir la police.

Venues de Sierra-Léone, rapporte le journal, elles devaient, sous la menace et les coups, entretenir des rapports sexuels rémunérés afin de rembourser les « frais du voyage » à leurs bourreaux.

Et, comme si cela ne suffisait pas, de faux documents ont été confectionnés par les proxénètes pour les présenter comme des majeures alors qu’elles ont entre 15 et 16 ans.

Aux dernières nouvelles, un couple de Nigérians et une Sierra-Léonaise sont arrêtés.

Quant aux victimes présumées, elles sont placées au Centre de premier accueil de Ziguinchor.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here