86 / 100

Le président du conseil départemental de Kaffrine, Adama Diouf, a dressé vendredi un bilan positif de son mandat à la tête de cette institution, s’engageant à accompagner la nouvelle équipe qui sera mise en place à l’issue des élections locales du 23 janvier 2022.

Adama Diouf dresse un bilan positif de son mandat à la tête du conseil départemental

‘’Durant ces sept ans pendant lesquels j’ai travaillé ensemble avec les membres du conseil, je n’ai eu que satisfaction’’, s’est-il félicité, vendredi, au cours d’une session portant sur le vote du compte administratif du conseil départemental de Kaffrine.

Centrafrique quel bilan deux semaines après le cessez-le-feu
Centrafrique quel bilan deux semaines après le cessez-le-feu

Il a souligné qu’’’un bilan positif ’’ a été présenté durant cette rencontre, notamment dans les secteurs de l’environnement, de l’éducation, du sport, de la santé, ainsi que dans le domaine de l’assistance aux couches vulnérables. Plus d’un demi-milliard de francs CFA a été consacré à ces différents volets, a-t-il précisé.

Mises en avant à partir de besoins exprimés par les populations

‘’Cette session a permis de tirer un bilan satisfaisant par rapport à toutes les activités réalisées avec l’ensemble des populations de Kaffrine, car ces réalisations ont été mises en avant à partir de besoins exprimés par les populations’’, a expliqué M. Diouf.

Quel bilan pour l'accord de Paris
Quel bilan pour l’accord de Paris

A lire aussi

Durant son mandat, a-t-il rappelé, des conférences territoriales ont été organisées pour recenser les besoins des populations, lesquels ont ensuite été agrégés pour l’élaboration du plan départemental de développement.

Il a relevé que ‘’ce plan a ainsi permis de réaliser les activités qui ont abouti à des résultats présentés aujourd’hui au niveau du compte administratif’’.

J’ai eu la chance et l’honneur d’être reçu par le président de la République

‘’Nous sommes en fin de mandat. Je ne suis pas candidat à ma propre succession, puisque j’ai eu la chance et l’honneur d’être reçu par le président de la République et j’ai accédé à sa demande de ne pas me présenter’’, a-t-il indiqué.

Il s’engage à ‘’accompagner l’équipe qui sera mise en place’’ aussi bien au niveau du conseil départemental qu’au niveau de la mairie en matière de gouvernance et de renforcement de capacité.

etude-dresse-le-bilan-de-la-restauration-des-forets-et-des-paysages-d-afrique
etude-dresse-le-bilan-de-la-restauration-des-forets-et-des-paysages-d-afrique

A lire aussi

Adama Diouf a rappelé les projet en cours comme celui portant sur l’électrification rurale, mis en place en collaboration avec le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA), pour un budget de cinq milliards de francs CFA.

‘’Il y a également le projet de soutien aux femmes et aux jeunes dans le maraîchage avec 52 GIE [groupement d’intérêt économique] qui sont en train de s’activer dans ce projet’’, a-t-il révélé, disant compter sur ‘’l’équipe qui sera là pour continuer ce qui a été commencé’’.

Réussi à transcender nos différences partisanes

Quel bilan pour l'accord de Paris _ - KAFUNEL -www.kafunel.com Capture 309 -
Quel bilan pour l’accord de Paris _ – KAFUNEL -www.kafunel.com Capture 309 –

‘’Nous avons passé sept années ensemble au sein du conseil avec des sensibilités politiques très variées. Mais, par souci de management, nous avons réussi à transcender nos différences partisanes, et à adopter un modèle de gouvernance qui respecte les principes et modalités de parti de façon inclusive’’, s’est réjoui Mamadou Guèye Djimbala, l’un des membres du conseil.

Cette posture a permis, dit-il, d’élaborer un plan de développement départemental et de tenir, chaque année, des débats d’orientation budgétaires assez élargis qui ont permis de cibler les priorités et de parvenir à leur budgétisation.

Loué le leadership local du président Adama Diouf

rentree-de-classe-un-bilan-satisfaisant-selon-mamadou-talla
rentree-de-classe-un-bilan-satisfaisant-selon-mamadou-talla

Mamadou Guèye Djimbala, qui est par ailleurs le président de la commission environnement, aménagement du territoire et développement durable a loué le leadership local du président Adama Diouf, adossé à une administration et un personnel politique expérimenté.

‘’Nous avons toujours eu une approche de franchise. Et quand il s’agit de l’intérêt de Kaffrine, tous les conseillers acceptent d’aller dans la même direction. Donc, c’est un personnel administratif de qualité qui nous a permis de faire le travail dans les règles de l’art‘’, s’est-il félicité.
Il déplore cependant le fait qu’il manque ‘’une bonne équipe capable de présenter des projets bancables au niveau international pour attirer des financement d’un certain niveau (…)’’. De tels financement permettraient selon lui de réaliser des projets structurants, ‘’surtout dans le domaine agro-sylvo-pastoral, qui est véritablement le secteur clé de l’orientation économique de Kaffrine’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here