Ali Bongo toujours hospitalisé : « La Cour Constitutionnelle du Gabon choisit un intérim » ?

0
218
Guy Bertrand Mapamgou , ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement
Guy Bertrand Mapamgou , ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement

Mort ou pas. Au Gabon, le nuage d’incertitude sur la santé du président Ali Bongo plane toujours laissant les citoyens dans un véritable dilemme. Tous les moyens sont bons pour prouver que l’on est du cote de la vérité. Les déclarations pilulent et se contredisent dans les faits…


« Il n’y a pas de vacance du pouvoir au Gabon à ce jour », a soutenu ce jeudi 15 novembre 2018 sur les ondes de nos confrères de BBC Afrique, Guy Bertrand Mapamgou , ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Les décisions de la Cour Constitutionnelle annoncées la nuit dernière autorisant la tenue du conseil des ministres en l’absence du président Ali Bongo, hospitalisé, vise à combler un vide.

C’est ce qu’a indiqué le porte-parole du gouvernement.

La Cour constitutionnelle n’a donc pas désigné un président par intérim comme nous l’avions indiqué ce matin.

Pour bien comprendre la teneur et le sens de cette décision, notre invité est le ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Guy Bertrand Mapamgou qui répond à Liliane Nyatcha.

GABON: vacance du pouvoir exécutif? qui dirige le pays?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.