ARTP dément , pas d’accord avec Startimes. L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) dément avoir trouvé un accord avec la multinationale chinoise StarTimes qui avait un différend avec Excaf Télécom à propos de la vente de décodeurs sur le marché local.

A lire aussi     4 applications gratuites pour créer des GIF animés sur Android et iPhone

Dans un communiqué reçu à l’APS, ’’l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) dément fermement les informations selon lesquelles, elle aurait trouvé un Accord avec la Multinationale chinoise Startimes, suite au différend avec Excaf Telecom.

Lors d’un entretien, lundi, avec des observateurs et dirigeants du football sénégalais relayé par l’APS, le directeur exécutif de la Ligue sénégalaise de football, Amsatou Fall a évoqué une nouvelle donne dans la situation du diffuseur de la Ligue professionnelle.

ARTP dément avoir trouvé un accord avec Startimes (Communiqué)
ARTP dément avoir trouvé un accord avec Startimes (Communiqué)

’’L’ARTP a accepté les nouveaux décodeurs de StarTimes et normalement dans les jours, les mois à venir, il n’y aura pas de blocage’’, avait annoncé M. Fall.

’’Nous verrons donc dans les prochains jours dans quelle mesure le contrat va être relancé’’, avait ajouté le directeur exécutif de la LSFP.

ARTP dément , pas d’accord avec Startimes

Selon l’ARTP, ’’ces informations sont erronées et sans fondement’’.

Dans son communiqué, l’ARTP ’’rappelle qu’aux termes de ses missions définies dans la loi 2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communications électroniques, elle n’a ni vocation, ni compétence à accorder des autorisations pour l’exploitation de services audiovisuels ou la vente de terminaux de réception de télévision’’.

startimes-nigeria-subscription-customer-care-tv-bouquet-facts
startimes-nigeria-subscription-customer-care-tv-bouquet-facts

’’Le rôle de l’Autorité dans le cas d’espèce, se limite essentiellement à la délivrance d’agréments techniques des équipements radioélectriques. Ce communiqué est diffusé pour démentir le soi-disant accord et corriger les amalgames’’, ajoute le document.

A cause du différend avec Excaf Telecoms, StarTimes avait arrêté ses activités, n’étant pas en mesure de vendre des décodeurs sur le marché local.

Laisser un commentaire