Biden élu, les députés européens espèrent désormais une meilleure relation avec Washington. Osep Borrell, le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères, s’exprime sur les relations avec les Etats-Unis lors d’une session du Parlement européen, le 11 novembre.

Lors d’un débat en plénière mercredi soir, les eurodéputés se sont félicités dans leur grande majorité de la victoire de Joe Biden et de la désignation de Kamala Harris au poste de vice-présidente des Etats-Unis. Ils espèrent désormais relancer les relations avec leur partenaire, tant au niveau commercial, que climatique, et géopolitique.

« Le cauchemar est presque terminé », s’est exclamée la députée néerlandaise socialiste Kati Piri, au début de son intervention.

A lire aussi  [Direct] Joe Biden prend la tête en Pennsylvanie et en Géorgie, le dépouillement continue

« Même si l’ère Trump laissera des traces », a-t-elle poursuivi. Les parlementaires aspirent à une nouvelle relation basée sur la confiance et le respect mutuel. Kati Piri a lancé une invitation au président américain nouvellement élu.

A tale of two rallies Trump and Biden stage duelling events in Florida-Capture
A tale of two rallies Trump and Biden stage duelling events in Florida-Capture

Biden élu, les députés européens espèrent avec Washington

« Nous sommes plus forts si nous travaillons ensemble. Pour ce faire, invitons le président Biden à adresser son premier discours à l’étranger au Parlement européen pour relancer un nouveau partenariat transatlantique. »

Retrait de l’accord de paris sur le climat, sanctions commerciales à l’encontre de l’Europe, retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, les députés appellent Joe Biden à faire machine arrière. Mais pour de nombreux parlementaires, il est temps aussi que l’Europe existe par elle-même.

« Monsieur Biden est un architecte important de la stratégie Etats-Unis/Chine, a souligné Hilde Vautmans, eurodéputé belge du groupe Renew. Il est lui aussi, comme son prédécesseur, plus centré sur l’Asie que sur l’Europe. C’est vraiment le moment pour l’europe de voler de ses propres ailes. Au lieu de toujours se cacher derrière les Etats-Unis, on doit se tenir à côté des Etats-Unis ».

Par exemple en matière de défense, pour plusieurs députés, les européens doivent cesser de s’abriter derrière le bouclier américain et se doter des moyens financiers suffisants dans le domaine.

Laisser un commentaire