Le Diocèse de Ziguinchor fait une révélation de taille. La cathédrale Saint Antoine de Padoue livrée fin mars. L’entreprise Eiffage, en charge des travaux de réhabilitation de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor a promis de rendre les clés de ce monument historique d’ici fin mars 2022. 

Cathédrale Saint Antoine de Padoue livrée fin mars

C’est ce qu’a indiqué l’autre semaine à Ziguinchor, le coordonnateur des projets au bureau d’architecture de la Présidence de la République, Mouhamadou Lamine Mbaye, qui ajoute que le taux d’exécution « est globalement » estimé à 50% ou 60%.

Lancés au mois d’avril 2021, les travaux de réhabilitation de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor avancent à grands pas.

Cela, pour permettre aux fidèles de ladite paroisse de vivre et partager l’évangile dans un endroit plus sécure.

Car, il quelques années, le bâtiment qui date de plus 125 ans menacé ruine.

A lire aussi

Depuis le mois de décembre 2020, c’est un chapiteau installé dans l’enceinte de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor qui accueille les paroissiens lors des différentes célébrations eucharistiques.

Dans les mois qui viennent, la communauté catholique d’Escale, Goumel, Santhiaba, Boudody, Cobitène etc., va retrouver sa cathédrale entièrement rénovée par l’État du Sénégal.

Les fidèles vont prier et se recueillir dans une église qui présente un visage totalement nouveau avec nouvelle sonorisation et une climatisation.

D’après le responsable des projets au bureau d’architecture de la Présidence de la République, la partie génie civil est pratiquement terminée.

Diocèse de Ziguinchor égrène sa Cathédrale renouvelée 

Aussi, a-t-il précisé qu’il ne reste que la charpente et les travaux du second œuvre, notamment la menuiserie bois et métallique et le carrelage.

« Depuis le démarrage des travaux de la réhabilitation de la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor en avril 2021, nous y effectuons des visites régulières pour constituer l’état d’avancement des travaux.

A lire aussi

Déjà, en 2019, le Président de la République avait mandaté le bureau d’architecture de la Présidence pour engager les travaux de rénovation.

Il fallait remettre en état l’édifice avant d’attaquer les lots du second œuvre.

Pour les travaux de génie civil, nous sommes à 80 ou 90%. Mais, pour l’ensemble clés en main, on est entre 50 et 60% », a révélé Mouhamadou Lamine Mbaye.

Patrimoine mondial de l’Unesco

Pour sa part, l’administrateur apostolique du diocèse de Ziguinchor, par ailleurs, nouvel évêque de Tambacounda s’est réjoui de constater que les travaux de réhabilitation de la cathédrale Saint Antoine de Padoue vont bientôt arriver à leur terme.

De l’avis de Monseigneur Paul Abel Mamba qui a fait le plaidoyer en 2019, cette cathédrale classée patrimoine mondial de l’Unesco et qui a plus de 125 ans avait besoin d’être rénovée au grand bonheur des fidèles de cette paroisse.

« La cathédrale de Ziguinchor est site historique. Je suis animé d’un sentiment de satisfaction. Puisque d’après les explications qui nous ont été données, les travaux sont à 56%.

Collaborateurs n’ont ménagé aucun effort pour nous accompagner dans ce projet

Nous voulons saisir cette occasion pour remercier le Président de la République et tous ses collaborateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour nous accompagner dans ce projet que nous attendons de tous nos vœux depuis des années.

Nous sommes rassurés et pensons que, bientôt, nous entrerons en possession de notre cathédrale. Et nous allons prier dans des conditions les meilleures », a soutenu l’ex-évêque du diocèse de Ziguinchor.

Outre la première phase de ce projet, une deuxième « moins compliquée » sera entamée dans cette cathédrale. Elle va mettre le focus sur l’extension de Saint Antoine de Padoue.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here