Dans son émission « Tafsir Al Quran », du 8 mai 2019 sur la Radio Futurs Médias (RFM), le prêcheur sénégalais Taïb Socé déclare que les dattes, utilisées par nombre de Musulmans pour rompre leur jeûne, ne contiennent pas de microbes et qu’on peut les consommer sans les laver.

« Vous pouvez laisser une datte une année entière à l’air libre et la consommer sans danger… », a-t-il dit.

Ses propos ont ensuite été repris sur les réseaux sociaux, comme dans le post Facebook ci-dessous dans lequel cet internaute cite le prêcheur : « Taïb Soccé : +++ Il n’y a pas de microbes dans les dattes +++ »; puis commente : « Ce n’est donc pas la peine de les laver ».

La datte et ses bienfaits

La datte est très riche en micro nutriments tels que les vitamines A et B, selon Ciré Mady Fall, un diététicien-nutritionniste contacté par Africa Check.

La datte contient également beaucoup de minéraux comme le potassium, le magnésium, le fer entre autres, qui sont bénéfiques pour la santé, fait savoir le spécialiste.

« Trois dattes moyennes pèsent environ 20 à 25 grammes et apportent environ 70 kilocalories », renseigne le nutritionniste. ll conseille d’en manger deux à trois dattes pour la rupture du jeûne afin de revigorer l’organisme.

« Elles procurent à l’organisme un apport considérable en fibres alimentaires qui ont la capacité de réguler le transit intestinal, évitant ainsi la constipation », explique-t-il.

Cependant, prévient-il, du fait de sa teneur considérable en glucides simples, elle n’est pas recommandée aux personnes diabétiques car pouvant affecter la glycémie.

Qu’est qu’un microbe ?

taibe soce
taibe soce

Un document de l’Ecole nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires ( ENSAIA) en France, consacré à la sécurité des aliments, indique que le terme micro-organisme « englobe à la fois les bactéries, certains champignons (moisissures, levures) mais aussi les virus ».

« Ces organismes sont donc un groupe très hétérogène dont les seuls points communs sont la taille et la forme », précise le document.

C’est également un micro-organisme vivant qui a besoin d’un milieu organique favorable à son environnement, selon Ibrahima Tito Tamba, médecin chef du centre de santé de Bignona dans le sud du Sénégal.

Tous ces micro-organismes, ne sont pas vecteurs de maladies, selon le médecin chef. Toutefois : « Ceux qui sont dits pathogènes sont dangereux pour l’organisme parce qu’ils peuvent entraîner une maladie contre laquelle l’organisme va réagir ».

Présence massive de microbes…

iran-et-taib-
iran-et-taib-

« Les microbes sont partout, dans l’air, dans l’eau… et même sur nos mains », soutient le médecin.

De ce fait, « tous les aliments sont susceptibles d’être infectés par les microbes s’ils sont exposés y compris les dattes si elles ne sont pas protégées », estime Tito Tamba.

« Quel que soit l’aliment qui est exposé à l’air libre, si on le consomme sans le laver, on court le risque de consommer en plus des aliments, des microbes qui peuvent être pathogènes et qui peuvent entraîner des maladies dangereuses pour notre santé », prévient le médecin-chef du centre de santé de Bignona.

Il est préférable selon lui, pour ne pas prendre le risque de s’infecter, de prendre des précautions, tout le temps, pour laver les aliments exposés à l’air libre.

« Mais aussi veiller à une bonne conservation des aliments pour les éloigner des microbes pathogènes », rajoute-t-il.

– Diomma Dramé (20/05/19)

Kafunel.com avec © Copyright Africa Check 2019

Laisser un commentaire