Poussé par une jalousie morbide , un homme commet un crime ignoble en égorgeant sauvagement sa femme.

Un homme, répondant au nom de Lassana Kanté, a égorgé son épouse, Kadiatou Kanté, âgée de 28 ans. Après son forfait, il aurait tenté de se suicider.

La victime a été transportée à la morgue et lui même aux services des urgences de l’hôpital Gabriel Touré.

Poignardé au ventre, il gisait dans son sang, à côté de sa femme égorgée.

Un couteau de cuisine se trouvait sur le lieu du drame.

Le drame s’est produit dans la nuit du lundi 20 mai 2019, vers 3 heures du matin, à Bagadadji, dans la famille Kantéla, non loin de la mosquée de Niaréla.

Lassana Kanté dit Lassi, jumeau de la famille Kantéla, à Bagadadji, a convolé en justes noces avec sa petite amie Kadiatou Kanté dite Thini, il y a à peine deux ans.

Selon les témoignages recueillis auprès du voisinage, Lassi à son paroxysme de crise de jalousie, aurait eu l’impression que sa femme lui était infidèle.

Alors commença un marquage à la culotte.

Il interdisait à sa femme de s’approcher même des hommes de sa propre famille.

En outre, l’époux jaloux avait interdit à sa tendre moitié de sortir de son foyer en son absence, selon les témoins.

La première analyse de la scène a révélé un acharnement sur la victime, puis un couteau imbibé de sang jusqu’au poignet trouvé dans la chambre conjugale où a eu lieu le crime, enfin une victime égorgée jusqu’à l’œsophage.

La police du 3éme Arrondissement, sous la conduite du commissaire divisionnaire Soma Ibrahima Kéita, a été alertée et a, à son tour, aussitôt sollicité la Protection civile pour évacuer le mari blessé à l’abdomen et la défunte à l’hôpital Gabriel Touré.

Tout en prenant soin de mettre sous surveillance Lassana Kanté, premier et unique suspect.

Source: L’Indépendant

Publicités

Laisser un commentaire